[1918-2018, épisode 4/8] A l’arrière, Paris sous les bombes

Mise à jour  : 24/04/2018 – Auteur : EV2 Thomas Casaux – Direction : DICOD Tout au long de 1918, en plus des offensives terrestres, les Allemands mènent raids aériens et tirs d’artillerie de longue portée sur Paris pour faire céder la population. Mais, malgré les nombreuses victimes, la détermination de l’opinion à obtenir la victoire n’en…

BD – Feuilletez “Le voyage de Marcel Grob” de Philippe Collin et Sébastien Goethals

Philippe Collin et Sébastien Goethals nous plongent dans un pan de notre histoire peu connu à travers le destin tragique de Marcel Grob, jeune Alsacien de 18 ans, enrôlé de force en juin 1944 dans la Waffen SS. “Malgré-nous” C’est ainsi qu’ont été appelé les Alsaciens et Mosellans incorporés de force dans l’armée allemande pendant…

CENTENAIRE DU RETOUR DE L’ALSACE/LORRAINE À LA FRANCE

CENTENAIRE DU RETOUR DE L’ALSACE/LORRAINE À LA France Faire œuvre de vérité La secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées, Geneviève Darrieussecq, visitera ce vendredi l’Historial franco-allemand du Hartmannswillerkopf, dans le cadre du tourisme de mémoire mis en œuvre par la région Grand Est. L’occasion d’évoquer la mémoire de l’Alsace dans la Grande Guerre.…

L’État condamné pour la première fois pour l’accueil “indigne” des harkis

Cette décision a été prise en parallèle du “plan harkis” promis par la ministre des Armées Geneviève Darrieussecq. C’est une victoire judiciaire à la lourde charge symbolique : le Conseil d’État a pour la première fois condamné l’État à indemniser un fils de harki pour l’accueil “indigne” réservé aux supplétifs de l’armée française en Algérie à leur arrivée…

Les TOUBIBASS des EQUIPES MEDICO-SOCIALES ITINERANTES (EMSI)

Par Ginette Thevenin -Copin , Publié le 1er février 2018 Comme beaucoup d’autres Français et Françaises de métropole, mon amie Madame Thevenin, est allée en Algérie pour faire du bien, comme l’avaient fait avant elle des 1944 de nombreux enseignants . Cette vérité trop souvent occultée méritait d’être rappelé. C’est avec son accord que ce…

La Malpierre Septembre 2018 Louis Serrès

Les deux nouvelles stèles érigées portent désormais le nom de 63 des résistants fusillés. D’autres patronymes, qui restent à découvrir au fil des recherches, y auront également leur place.  Anomalie. Injustice. Fabrice Brogi, le maire d’Auboué – la commune a vu plusieurs de ses enfants tomber sous le peloton d’exécution allemand à la Malpierre –…