Pupille de la Nation

Orphelin de Guerre

Nos Parents sont morts pour votre Liberté

“HISTORIQUE DU STATUT de PUPILLE DE LA NATION”

La loi du 27 juillet 1917 crée le statut de pupille de la Nation. La proposition de loi avait été déposée  le 22 avril 1915 par Léon BOURGEOIS sénateur de la Marne, il fallut donc plus de 2 ans pour que ce statut de Pupille de la Nation soit instauré. Nous devons cette loi à Georges CLEMENCEAU alors au gouvernement.

Ce fut lui qui le premier déclara : « Ces Français que nous fûmes contraints de jeter dans la bataille, ils ont des droits sur nous ».

Par son article 1, “La France adopte les orphelins dont le père, la mère ou le soutien de famille a péri, au cours de la guerre de 1914, victime militaire ou civile de l’ennemi”. Un enfant, adopté par l’État à la suite d’un jugement du tribunal de grande instance demandé soit par le tuteur légal de l’enfant, soit par l’État lui-même, devient pupille de la Nation.

Merci à notre nouveau sponsor ALPEX une entreprise solidaire du Monde Combattant et des Pupilles de la Nation Orphelins de Guerre

Pupilles et Orphelins Spot Infos

 

Retrouvez nos publications par Catégories

Images et montages  de Claude Passepont 
Président FNAPOG 31

Mettez votre souris sur l’image pour stopper le diaporama
Cliquez sur les flèches pour passer à l’image suivante.

Témoigner, s’exprimer pour exister

derniers articles

FNAPOG Morbihan Grand-Ouest Aux martyrs de LANDAUL, commune du Morbihan près de Lorient, résistants, combattants de l’ombre.

FNAPOG Morbihan Grand-Ouest Aux martyrs de LANDAUL, commune du Morbihan près de Lorient, résistants, combattants de l’ombre.

Aux martyrs de LANDAUL, commune du Morbihan près de Lorient, résistants, combattants de l’ombre.Il y a 80 ans, le 30 avril 1944, six jeunes de 20 à 24 ans furent fusillés par les Allemands. Un vibrant hommage s’est  déroulé ce mardi matin, 30 avril 2024,  à...

lire plus
Albert Toussaint : résistant déporté, honoré quatre-vingts ans plus tard à Sarrebourg

Albert Toussaint : résistant déporté, honoré quatre-vingts ans plus tard à Sarrebourg

Le Républicain Lorrain Moselle Déporté le 6 octobre 1944 à Cirey-sur-Vezouze et fusillé à Dachau un an plus tard, Albert Toussaint a été gratifié à titre posthume d’un Stolpersteine, cette pierre commémorative dédiée aux déportés de la Seconde Guerre mondiale. Sa sœur...

lire plus
Aller au contenu principal