PUPILLE ORPHELIN 23, rue de Bretagne 14000 Caen 06 60 14 53 62 pupille.orphelin@gmail.com

A 15 ans, en pleine Seconde Guerre mondiale, Guy Lescarret était l’un des plus jeunes résistants de France. Dernier résistant du réseau Navarre, il s’est éteint à l’âge de 96 ans.

 

Guy Lescarret, membre du réseau Navarre, s’était engagé dans la résistance à seulement 15 ans. A Villandraut (Gironde), il a saboté de nombreux convois allemands. (©Le Républicain)Par Gaël ArcusetPublié le 5 Fév 22 Le Républicain Sud-Gironde.

Un héros de la résistance. Guy Lescarret, originaire de Villandraut (Gironde), est décédé jeudi 3 février 2022, à l’âge de 96 ans. En pleine Seconde Guerre mondiale, dans une France qui vit sous l’Occupation, Guy Lescarret, alors adolescent, avait multiplié les gestes héroïques. C’est à 15 ans qu’il entre en résistance. Celui qui est né le 2décembre 1925 habite alors en gare de Villandraut, avec ses parents. Son père, Pierre, également membre actif de la résistance, n’est autre que le chef de gare.

Le jeune Guy, lui, sabote plusieurs convois. « La nuit, je faisais ce que je voulais. J’avais un laissez-passer. Alors j’en profitais », racontait-il au Républicain Sud-Gironde, en janvier 2020.

L’adolescent est l’auteur d’actions qui empoisonnent la vie des Allemands. « Par exemple, il fallait mettre des cales sur les rails à l’époque pour arrêter les trains. Je les mettais un petit mètre trop loin, ou je mettais un minuscule bout de verre derrière, ce qui bloquait la cale et faisait dérailler le train ».

Membre du réseau Navarre avec Robert Boulin

Et ce n’est pas tout : Guy Lescarret perce avec une aiguille de matelassier les roues, pour que la pression baisse et que le train se retrouve en rade au milieu de nulle part. Il met aussi du sable dans les essieux pour que le frottement provoque un incendie…

Finalement, en 1943, le jeune Guy Lescarret se fait recruter comme agent permanent par le réseau Navarre. Dans ses rangs, se trouve Robert Boulin, futur ministre, Paul Lafon…C’est à ce moment-là qu’il commence par faire passer des personnes :

« J’avais à ma charge le tronçon Balizac – Luxey Nous longions les rails de train. À mi-chemin, des agriculteurs déposaient un chiffon blanc sur leur étendage, sans pince à linge, pour nous dire si la voie était libre »

Guy Lescarret héros de la résistance

Après les hommes, Guy Lescarret fait également passer des messages, cette fois pour le réseau Buckmaster, qui dépendait des services secrets anglais. Parmi les courriers :  un plan d’une partie du mur de l’Atlantique. Mais cela, le jeune résistant l’apprendra bien plus tard.

En tout cas, Guy Lescarret était conscient des risques qu’il prenait :

« J’ai vécu dans la peur pendant 4 ans, même quand j’allais me coucher. »

Guy Lescarret héros de la résistance

Guy Lescarret était une figure de la résistance en Gironde. (©DR

Des risques énormes

Les résistants vivent alors avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête. Deux fois, Guy Lescarret a failli tout perdre. « La première fois, le lieutenant est venu me voir, et il m’a dit : « Tu sais que tu n’as pas que des amis ? Quelqu’un t’a dénoncé. Tu sais, tu n’as pas à faire ça, à noter les numéros de train. C’est un truc d’adulte. Retourne à tes biberons ! » Je l’ai échappé belle, il se prenait pour mon père. Il était gentil, avec moi. »

La deuxième fois, ce fut un énorme coup de chance. Encore une fois dénoncé, le jeune résistant se retrouve en prison. Le commandant, vétéran de la guerre 1914-1918, reconnaît l’adolescent. Il s’était retrouvé face à son père, des années plus tôt, et s’en souvient. Il décide alors de laisser partir Guy.

Une histoire tenue secrète jusqu’à récemment

Finalement, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, Guy Lescarret intègre la SNCF. Sans jamais rien dire de son passé. Longtemps, le héros a gardé pour lui toute cette histoire. Ce n’est qu’en 2015 que ses enfants apprennent son glorieux passé.

En juin 2020, à 94 ans, Guy Lescarret avait été fait chevalier de la légion d’honneur, à Villandraut, commune où, en compagnie de son père notamment, il était entré en résistance contre le régime nazi.

“La légion d’honneur ne se demande pas, elle ne se refuse pas. Cette décoration, on me l’a donnée, mais je n’en suis pas propriétaire. Elle appartient à tout ceux qui, à Villandraut, ont lutté contre le nazisme. Je pense en particulier à mon père (…), à mon frère, qui a refusé d’être prisonnier, qui a déserté, et qui a été sauvé par un gendarme de Villandraut, à Jean Lafon, qui a organisé la résistance dans le Bazadais, à Robert Boulin, camarade de jeunesse. Je pense aussi à Jeannot Fourtage, qui ne faisait plus que 35kg quand il est revenu des camps de la mort. C’est en leur nom à tous que je reçois cette décoration.”

Guy Lescarret héros de la résistance


Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’Etat, avait remis la légion d’honneur à Guy Lescarret en 2020, à Villandraut. (©Le Républicain)

Les hommages de l’Etat

Lors de cet événement, auquel Le Républicain Sud-Gironde avait eu le privilège d’assister, Geneviève Darrieussecq,  secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Armées, avait rendu un vibrant hommage à Guy Lescarret :

“Cette légion d’honneur n’est pas une récompense. C’est une distinction. Ce n’est pas un symbole, c’est une reconnaissance. Vous le méritez pour tous vos actes de bravoure, votre courage, mais aussi pour ce que vous êtes : discret, avec une humanité désintéressée. C’est un personnage unique. À travers moi, c’est le président, le gouvernement et toute la nation qui vous rend honneur.”

Geneviève Darrieussecq secrétaire d’Etat

Passage de témoin à la jeune génération

Si Guy Lescarret a longtemps gardé pour lui son histoire, il a, par la suite, eu à cœur de la transmettre à la jeune génération. Pour ne pas oublier.

Récemment, des élèves du collège Anatole-France de Cadillac ont consacré un documentaire à celui qui était le dernier résistant du réseau Navarre. Cette production avait été réalisée dans le cadre du Concours National de la Résistance et de la Déportation, raconte l’Académie de Bordeaux. Une vidéo aussi poignante que nécessaire dans laquelle Guy Lescarret déclare aux collégiens : « Vous avez un devoir de transmettre. »

Les obsèques de Guy Lescarret auront lieu jeudi 10 février 2022. Un moment de recueillement aura lieu, à 9h45, au crématorium de Mont-de-Marsan, suivi de l’inhumation, au cimetière d’Uzeste, à 16h30.

A la famille et aux proches de Guy Lescarret, l’équipe du Républicain Sud-Gironde adresse ses plus sincères condoléances.