PUPILLE ORPHELIN 23, rue de Bretagne 14000 Caen 06 60 14 53 62 pupille.orphelin@gmail.com

                Albert BARRAUD   médecin bordelais, résistant et qui soigne………..la liberté.

Né le 17 février 1907 à Khenchela dans le Constantinois (Algérie).

Il fait ses études au PRYTANÉE1 de la Flèche dans la Sarthe.

Il est médecin ORL, issu de la Faculté de médecine de Bordeaux en 1934, sa thèse ayant portée sur le cancer massif facial.

Il est chef de clinique à l’hôpital Saint André de Bordeaux et exerce aussi en libéral dans son cabinet de la rue Fondaudège.

Il est marié, 3 enfants et réside au château des arts de TALENCE.

1939 : il est appelé au contingent pour aller combattre en Syrie.

Mai 1942 :  il est de retour à Bordeaux où il reprend ses fonctions à l’hôpital Saint André. Les événements évoluant il crée le réseau de résistance « TÊTE », nom de son commandant Marcel TÊTE dépendant de l’OCM (Organisation Civile et Militaire).

Ce groupe est composé de 20 à 25 hommes issus pour la plupart du milieu hospitalier.

Objectifs : –organisation du passage de fugitifs, de réfugiés en Espagne

— Aide aux prisonniers du Fort de HÂ

— Etablissement de faux papiers, faux certificats,

— se procurer radio, des armes (5 mitraillettes, 30 kg de plastic, 300 grenades,6 colts et même un canon de 37 mm) et les cacher fin 42, début 1943 dans l’internat de l’hôpital.

Cette activité est facilitée par les laisser passer nocturnes dont ils disposaient en tant que personnel soignant.

Février 1943 : Albert BARRAUD entre au réseau MITHIDATE 2(alias Alouette).

Mars 1943 : il devient médecin chef de l’OCM départemental et de l’AS.

15 Avril 1944 : dénoncé il est arrêté par le commissaire POINSOT3et enfermé au Fort du HÂ.

remis à la gestapo qui l’expédie au camp de Royalieu à Compiégne le 10 Mai.

21 Mai 1944 : transféré au camp de NEUNGAMME en Allemagne, il y soigne les détenus. Il devient le  médecin chef du Ravier 1.

Avril 1945 : les Allemands, fuyant l’avance de l’armée rouge, évacuent les prisonniers des camps à destination de la Suède.

Il embarque sur le navire allemand Cap ARCONA (ancré dans la baie de LÜBECK) qui, bombardé le 3 Mai 1945 par la RAF, prend feu et coule.

Albert BARRAUD périra noyé ce 3 Mai 1945 à LÜBECK

Distinctions : médaille de la résistance à titre posthume le 14 juin 1946.

Une école et une rue (1946) portent son nom à Bordeaux.

Janvier 2017 sa petite fille Marie, comédienne, rédige sa biographie « Nous les passeurs » (éditions R.Laffont).

 

 Notes :

     1°) Présidence en grec. Bâtiment où siégeaient les magistrats, les élus Grecs. Ici «  lycée » fondé en 1904 par Henri IV.

     2°) réseau MITHIDATE créé en Juin 1940 par Pierre HERBINGER (alias BRESSAC) pour le MI 6 anglais. Comprend 1500 à 2000 agents en France , Belgique , Nord Italie.

   3°) Pierre POINSOT anti-communiste, anti-gaulliste. Traque avec sa vingtaine d’hommes les communistes et résistants. Condamné à mort et fusillé en Juillet 1945. 

&;

Sources : internet