PUPILLE ORPHELIN 23, rue de Bretagne 14000 Caen 06 60 14 53 62 pupille.orphelin@gmail.com

Par cette rétrospective des Faits, je souhaiterai encourager les Pupilles de la Nation à « rechercher » dans leurs archives personnelles et nous faire partager, par leurs souvenirs (2), ce travail de mémoire pour éclairer les inscriptions « Mort pour la France » gravés dans la pierre froide des monuments érigés pour ces Héros, dont les gènes du sang versé, sont présents dans les veines des Pupilles de la Nations adoptés par la Patrie.

(2) ; La rédaction de ces souvenirs peut nous (Bureau) être confiée aux fins de présentation pour une publication dans ce vecteur de communication.

Voici une commémoration présentée à l’initiative de Bernadette CAMPHIN, Pupille de la Nation de la FNAPOG Artois-Flandres, dont le père fût victime de cette embuscade, est secrétaire et Porte-drapeau de l’Association Sidi-Brahim.

Ce témoignage a été réalisé avec le concours de Bernard VANDYCKE, président de l’Association  Sidi-Brahim du Pas de Calais (pour l’historique de cette tragédie) et de Damien PATOU, président de l’ANMONM d’ARRAS (pour le reportage photos).

Le 25 Novembre 2020 à 17h30, dans l’enceinte de la Citadelle d’ARRAS, l’Association Sidi-Brahim du Pas de Calais avait commémoré les événements de l’embuscade (1)

de TIZI OUSLI au MAROC qui endeuilla le 25 Novembre 1955,

le 16ème Bataillon de Chasseurs à Pied d’ARRAS.

(1)Bilan : 19 Chasseurs tués et un blessé grave (décédé 10 jours plus tard).

Dans le contexte des mesures particulières adoptées, la présence des participants était réduite.Cette cérémonie annuelle rend hommage aux 20 jeunes Chasseurs à pied massacrés dans cette embuscade.

Par ailleurs, Bernadette CAMPHIN fait appel aux personnes qui possèdent des renseignements dont un proche a été victime de cette tragédie, de bien vouloir la contacter par le canal de cette diffusion dont les coordonnées sont : le siège de la FNAPOG Artois-Flandres dont le président vous remercie, d’avance, pour votre attention.

Article rédigé par le Président de l’Association Sidi-Brahim , Bernard VANDYCKE  et Bernadette CAMPHIN Secrétaire et Pupille de la Nation.

Durant le conflit en Afrique Française du Nord, du 1 novembre 1954 au 5 juillet 1962, le Maroc et la Tunisie prendront leur indépendance les 2 et 20 mars 1956. Ils étaient précédemment sous protectorat Français.

Le 16ème Bataillon de Chasseur à Pied, basé à la citadelle d’Arras débarque le 22 novembre 1954. D’abord pour interdire la frontière tunisienne, ensuite pour maintenir l’ordre en Kabylie. Il retrouve Arras à la fin du mois de juin 1955.

Le repos est de courte durée puisqu’il embarque pour le Maroc dès les premiers jours d’octobre 1955. Après un bref séjour à Rabat, le Bataillon rejoint la frontière algéro-marocaine, au nord-est près des territoires Espagnol, en pleine montagne, où il mène de nombreuses opérations dites de « pacification » Les Français appelaient “Aknoul, Tizi oussli, Boured” le triangle de la mort.

Extraits du compte rendu des événements du 25 novembre 1955 du Chef de Bataillon MICHEL commandant le 16ème BCP.
« Le 25 novembre 1955, Tizi Ouzli,
7h30 un convoi quitte le PC Bataillon en direction d’Aknoul. Il est constitué, dans l’ordre, d’un Dodge (transportant le Sous/Lieutenant Roussel de la 1ère Compagnie et un groupe de combat complet de sa section, avec mission d’assurer, comme chaque jour  la surveillance de la route d’Aknoul ; de l’ambulance du Bataillon, transportant sur Aknoul le Sergent Huet accompagné du Sergent Bogaert, du Caporal-chef Lambert, du Chasseur Gransart (infirmiers) et conduite par le Chasseur  Camphin ; d’un Dodge transportant un groupe de combat (1ère Compagnie) d’escorte de l’ambulance ( 1 sergent, 1 caporal, 5 Chasseurs, 1 chauffeur). A 8 h alors que le convoi des 4 véhicules se trouvait à 1800 mètres environ du col de Nador, le Sous-Lieutenant Roussel et son camarade artilleur aperçoivent le départ de coup de feu tiré par un chasseur du Dodge suivant le véhicule sanitaire. Le convoi est immédiatement arrêté. Les occupants de la jeep sautant à terre sont pris à partie par des tirs de F.M. et de fusil, qui avaient aussi pour objectif le véhicule sanitaire et le Dodge de 2ème position duquel était descendu le groupe de protection qui ripostait, tandis que de l’ambulance déjà en feu, un nombre indéterminé d’occupants (dont le blessé transporté) se repliait, en tirant, … ».

Bilan de l’embuscade : 19 chasseurs tués ainsi que 9 rebelles et 7 blessés. Un 20ème chasseur, Henri Charlet, est mort des suites de ses blessures 10 jours plus tard.

Liste Les soldats des soldats décédés  du Pas-de-Calais :
Aimable Boutry,         22 ans, né à Aumerval
Michel Camphin,        22 ans, né à Liévin
Jean Desprez,             22 ans, né à Gonnehem
Georges Duminy,       23 ans, né à Merlimont
Jean Majek,                22 ans, né à Loos-en-Gohelle
Emile Rambeau,         22 ans, né à Lens
Henri Charlet,             22 ans, né à  Fleurbaix

Liste Les soldats  décédés du Nord

Gérard Bogaert,                      né à Malo les Bains
Marcel Lecerf,                        né à Thiant
Robert Meurice,                     né à Lille
Jacques Gransart,                   né à Lille
Claude Lapouille,                   né à Tourcoing
Jacques Gouget,                     né à Lallaing
Roland Becuwe,                     né à Zuydcoote
Georges Dessaint,                  né à Sailly-lez-Cambrai
André Sallez,                          né à Lomme
Michel Talleu,                        né à Villeneuve d’Ascq

Autres départements

Jacques Monnier,                   né au Havre, Seine Maritime
Guy Huet,                              né à Montreuil-sous-Bois, Seine St Denis
Henri Billaut,                         né à Courtenay dans le Loiret

Vingt jeunes soldats du 16ème BCP ont été massacrés dans une embuscade à Tizi Ouzli au Maroc à 8h00 du matin. SOUVENONS NOUS D’EUX.

« La plus belle sépulture des morts, c’est la mémoire des vivants. » André Malraux

Nous voudrions, pour maintenir leur mémoire, avoir des renseignements sur les Chasseurs décédés. Si vous disposez de photos, de témoignages vous pouvez nous les communiquer et les envoyer l’Amicale de la Sidi Brahim du Pas de Calais, chasseur.sidibrahim62@gmail.com ou 4 impasse les Picots 62580 VIMY. 06 33 77 03 95.