PUPILLE ORPHELIN 23, rue de Bretagne 14000 Caen 06 60 14 53 62 pupille.orphelin@gmail.com

Chaque visiteur venu à Paris, pense bien connaître « LES INVALIDES », et son dôme doré visible de loin, sous lequel se trouve le tombeau de Napoléon 1er, et l’ensemble des bâtiments organisés autour d’une grande cour d’honneur, dans laquelle se déroulent les cérémonies d’hommage nationales…Mais, sait-il ???? ce qu’est cette très vieille dame de 350 ans « l’INSTITUTION NATIONALE DES INVALIDES » (I.N.I.)

Initialement elle est créée par LOUIS XIV pour accueillir « ceux qui ont exposé librement leurs vies et prodigué leur sang pour la défense et le soutien de notre pays ».

Plus tard, dans la continuité historique, elle accueillera sous Napoléon des milliers de pensionnaires.

Tous les régimes ont consolidé l’institution des invalides dans sa fidélité au devoir de mémoire et de réparation envers les militaires âgés ou blessés de tous les conflits jusqu’aux plus récents 1914 / 1940 / INDOCHINE ALGERIE / OPEX/ et maintenant aux victimes d’accidents au service de la nation et du TERRORISME …….

Lieu de mémoire elle est et elle reste « la maison mère du militaire blessé »

Lieu aussi de reconnaissance et de réparation au service du monde combattant, les Invalides sont un établissement médical d’excellence du ministère des armées, très spécialisé pour la prise en charge des blessés de guerre de tous les conflits.

L’institution a gardé sa vocation initiale jusqu’à ce jour. Elle est sous la direction de Madame Geneviève DARRIEUSSECQ, ministre chargée des anciens combattants et victimes de guerre auprès de Florence PARLY ministre des armées

Dirigée par un médecin des services de santé des armées, ses vocations premières sont toujours appliquées. Elle accueille des pensionnaires invalides, bénéficiaires des pensions d’invalidité militaires et victimes de guerre……Elle dispense des soins de réadaptation, de rééducation, d’hospitalisation fonctionnelles, professionnelles et sociale en consultation, en ambulatoire ou en hospitalisation.

Il n’y a plus de services chirurgicaux sur place mais les chirurgiens en poste opèrent dans les hôpitaux militaires de PERCY, (92) BEGIN ((94) ou à GARCHES (92)

L’institut des Invalides est bien plus qu’un simple hôpital, il assure la recherche sur les appareillages pour handicapés, et comme l’avait décidé Georges Clemenceau, les anciens y ont toujours leur place, le grand âge et la mort y sont accompagnés ……

Les pensionnaires de « l’hôtel » des invalides sont de plus en plus jeunes, ce qui renforce le lien intergénérationnel au sein de l’établissement qui n’est pas réservée qu’aux militaires.

Parmi les ayants droits militaires et grands invalides, il y a aussi des appelés, d’anciens résistants ou déportés et les victimes de guerres dont le statut est régi par le code des pensions militaires….

 

« Le Gouverneur des Invalides est le représentant du Président de la République auprès des pensionnaires et blessés militaires, hospitalisés aux Invalides.

Outre sa constante et bienveillante attention, en tant que vice-président du conseil d’administration de l’Institution, il use de toute son influence pour que soit témoignée aux invalides, en toutes circonstances, la reconnaissance de la Patrie. »

Les invalides devenus moins nombreux ont libéré des salles qui sont occupées par le musée de l’armée, celui des plans -reliefs que l’on peut visiter, par le siège du gouverneur militaire de Paris et plusieurs services du ministère des armées comme l’Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre

Anne CHALONS
Officier de la Légion d’Honneur
Présidente Nationale