PUPILLE ORPHELIN 23, rue de Bretagne 14000 Caen 06 60 14 53 62 pupille.orphelin@gmail.com

« Les Rochambelles » : l’épopée des infirmières de la Division Leclerc

Entre 1943 et 1945, les  « Rochambelles », surnom affectueux attribué aux infirmières de la deuxième division blindée du général Leclerc, participent à la libération de l’Europe. Voici   l’histoire de ces courageuses infirmières

           

Les  « Rochambelles » sont les infirmières les plus connues de la Seconde Guerre mondiale. Leur nom rend hommage au comte de Rochambeau, officier français rendu célèbre pendant la guerre d’indépendance des États-Unis. Sa fondatrice est l’Américaine, Florence Conrad, ancienne infirmière ayant participé à la Grande Guerre.

Soutenir l’effort de guerre : les Rochambelles,  une démarche féministe au coeur de la Seconde Guerre mondiale

En 1943, à New-York, elle recrute de jeunes volontaires françaises souhaitant activement participer à la libération de l’Europe. L’unité est née. Leur insigne  représente un Dodge WC54 sous les bombardements, accompagné d’un drapeau français et d’une croix rouge sur un fond bleu.

Véhicule américain Dodge WC54. Aux commandes de leurs ambulances Dodge WC54, ces infirmières interviennent en premières lignes. Ⓒ Pinterest

De la Normandie à l’Allemagne, les Rochambelles ont été engagées dans les combats de la Libération de l’Europe

Ces engagées prennent la direction du Maroc pour rejoindre la 2e division blindée. Elles vont y suivre une préparation militaire intense. Arrivée en France, en août 1944, elles font face à la fureur des combats. Aux commandes de leurs ambulances Dodge WC54, ces infirmières interviennent en premières lignes. Les Rochambelles évacuent les blessés, les prennent en charge et leur prodiguent les premiers soins. De Paris à Strasbourg, jusqu’au nid d’Aigle d’Hitler, ces courageuses infirmières accompagnent l’épopée de la division Leclerc. Liliane Valter, la dernière survivante des  »Rochambelles » s’est éteinte le 18 novembre 2019, à l’âge de 95 ans.

▶︎ Cet article a été réalisé en partenariat avec lArmée de Terre