PUPILLE ORPHELIN 23, rue de Bretagne 14000 Caen 06 60 14 53 62 pupille.orphelin@gmail.com

Le Mémorial de la guerre d’Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie (Paris)

Ce mémorial a été Inauguré en 2002 par le Président de la République, quai Branly à Paris, à la mémoire des soldats français et des supplétifs algériens, des harkis, tués en Afrique du Nord de 1952 à 1962.

Œuvre  de Gérard Collin-Thiébaut, le Mémorial de la guerre d’Algérie et des combats du Maroc et de Tunisie est constitué de trois afficheurs électroniques verticaux enchâssés dans trois colonnes sur lesquelles défilent respectivement les informations suivantes : sur la première colonne, les noms des 23 000 soldats et harkis morts pour la France en Afrique du Nord ;  sur la deuxième colonne, des messages rappelant la période de la guerre d’Algérie et le souvenir de tous ceux qui ont disparu après le cessez-le-feu ; sur la troisième colonne, les visiteurs peuvent faire défiler le nom d’un soldat au moyen d’une borne interactive. L’inscription suivante est gravée sur le sol : “A la mémoire des combattants morts pour la France lors de la guerre d’Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie, et à celle de tous les membres des forces supplétives, tués après le cessez-le-feu en Algérie, dont beaucoup n’ont pas été identifiés. (source : ONAC-VG)

1 343 000 appelés ou rappelés, 405 000 militaires de carrière ou engagés, près de 200 000 supplétifs ont servi sur les différents théâtres d’opérations d’Afrique du Nord. – Algérie : 1er novembre 1954 au 2 juillet 1962 ; – Maroc : 1er juin 1953 au 2 mars 1956 ; – Tunisie : 1er janvier 1952 au 20 mars 1956.

Le Mémorial de la guerre d’Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie
Quai Branly
75015 Paris