PUPILLE ORPHELIN 23, rue de Bretagne 14000 Caen 06 60 14 53 62 pupille.orphelin@gmail.com

WORMHOUT. La victoire était intervenue le 8 mai 1945, mais c’est le lendemain que la reddition de la poche de Dunkerque était signée à Wormhout, au quartier général des forces alliées, basé au château Decarpentry. Les forces alliées entraient dans la ville martyre le 10.

” Une plaque apposée sur les écuries de l’ex-demeure rappelle qu’une page de notre histoire s’est jouée dans la cité du Roi des Mitrons

Une inscription manuscrite sur une poutre maîtresse du moulin de Maurice Deschodt, sis route de Cassel, rappelle que Wormhout a été «  libérée le 6 septembre 1944, à 6 h du soir.  » Il faut attendre le 8 mai dans l’après-midi pour que les cloches de l’église Saint-Martin, à grande volée, annoncent la bonne nouvelle. Le lendemain, à 9 h 20, au quartier général installé route de Wylder (devenue rue du 8-Mai), le général Aloïs Liska, commandant les forces alliées du front de Dunkerque, le général britannique Waller, le lieutenant-colonel Lehagre, les capitaines de vaisseau Kolbernard, et de corvette Acloque,de Marine Dunkerque reçoivent l’amiral Frisius, accompagné d’officiers de son état-major.

CAPITULATION

Ces derniers entendent de la bouche du général Liska les conditions de la reddition. Frisius sort de sa poche une feuille dactylographiée portant une brève annonce: “En application de l’ordre qui m’a été donné par le haut commandement de la Wehrmart, j’accepte la capitulation sans condition des troupes placées sous mes ordres.” Après vingt minutes d’entrevue, l’amiral Frisius repart pour Dunkerque pour régler l’évacuation de ses troupes. Ses officiers demeurés sur place règlent les détails de l’entrée des alliés dans la cité de Jean Bart. Le même jour, peu après 10heures,MM Verlomme, préfet du Nord, Marant, sous-préfet de Dunkerque, Robelet, président de la délégation municipale à Dunkerque, sont reçus par le commandant en chef des troupes alliées. Une plaque apposée sur les écuries de l’ex-demeure rappelle qu’une page de notre histoire s’est jouée il y a 75 ans dans la cité du Roi des Mitrons.