PUPILLE ORPHELIN 23, rue de Bretagne 14000 Caen 06 60 14 53 62 pupille.orphelin@gmail.com

LE CARRE DU SOUVENIR

La petite commune de RECHESY, dans le « SUNDGAU » du territoire de Belfort, a été en 1944 le théâtre de très durs combats au cours desquels les acteurs ont été des femmes : les ambulancières du 25ème Bataillon médical de la 9ème Division d’Infanterie Coloniale (9e D.C.I)

La nuit du 25 au 26 novembre dans les bois d’OBERWALD aux abords d’une petite centrale en ruine s’est déroulée, par un temps exécrable, dans le froid et la boue, une terrible bataille et une lutte au corps à corps.

Les ennemis étaient passés à l’attaque ….

Les jeunes femmes ambulancières, brancardières, conductrices présentes sur les lieux, sont rapidement encerclées et, prises sous les tirs d’un char lourd adverse. Ne pouvant pas décrocher, elles ont soigné à genoux au coin d’un pan de mur, sous les voitures, des blessés qui débouchent en nombre de la forêt à l’entour.

Le médecin chef est mortellement atteint et quatre brancardières, trois conductrices sont blessées.

Le cran de ces filles de France en impose à l’adversaire, elles chargent et entassent les blessés allemands compris, dans leurs véhicules sanitaires.

Les ennemis laissent alors passer les véhicules sanitaires. Elles arrivent à faire plusieurs voyages pour évacuer vers l’arrière le maximum de blessés

A leurs départs, le courage et le cran de ces femmes Françaises a été salué par les Allemands.

Peu d’auteurs ont honoré les mérites de ces soignantes…seul, le général de LATTRE DE TASSIGNY dans son « histoire de la 1ère armée Française » parle du cran de l’une d’entre elle.

Le charmant petit village, aujourd’hui calme et paisible, a accepté presque 50 ans plus tard d’ériger sur sa commune avec le soutien du ministère, des associations d’anciens combattants, des élus du souvenir Français et de particuliers, lesquels ont conçu et réalisé, un carré du souvenir et son monument, pour honorer ces femmes héroïques dont plusieurs sont « Mortes pour la France » ce jour là.

Le monument a été inauguré le 24 novembre 1991

Dans son allocution le Général Bataille s’est adressé aux jeunes des écoles et au public présents. Il les a invités à l’espérance citant ces paroles du Maréchal DE LATTRE DE TASSIGNY :

« Si vous cherchez la joie la plus haute, celle du don de soi, celle du sacrifice pour la patrie, celle de l’effort pour un monde nouveau, la joie de pouvoir donner à votre tour l’existence au pays qui vous a fait, la joie de donner l’exemple, la joie de donner confiance, la joie d’être ce qu’il y a de plus noble : un donateur »

 Faites vôtre ce message qui a illuminé la jeunesse de vos anciens, éclairez leur vie qui reste aujourd’hui-même le levier de la vertu d’espérance

 

Anne CHALONS                                                                                       Tiré du Livre d’Or des récits recueillis par les écoliers

Officier de la Légion d’honneur                                                                             de RECHESY                                                                    Présidente

« SAINT EXUPERY »

 LE DISPARU, SI L’ON VÈNÈRE SA MEMOIRE EST PLUS PRECIEUX ET PLUS PUISSANT QUE LE VIVANT