PUPILLE ORPHELIN 23, rue de Bretagne 14000 Caen 06 60 14 53 62 pupille.orphelin@gmail.com

1) MON père est adopté par la NATION

2) L’indication sur sa fiche matricule (page2/2) mort en campagne contre l’ ALLEMAGNE le 17/03/1919.

Merci.

J’espère avoir une réponse positive pour ce sujet que nous croyons tous juste et dans le cadre du DEVOIR de MEMOIRE enseigné dans les ECOLES.

Bien cordialement.

 CHRISTIANE MOULIN née AGIN

 

Bonjour,

Depuis un an déjà, je me bats pour faire reconnaître la mention MORT pour la FRANCE pour mon grand-père, Albert Maurice AGIN né le 03/02/1880 à NOUANS 72, incorporé à MAMERS 72 puis rappelé en 1914. il a été gazé, ne s’est sans doute pas assez plaint. Ala fin de la guerre il est ensuite rentré chez lui, 59 RUE CAULAINCOURT PARIS 75018 puis a pris la grippe espagnole et a été hospitalisé à  LEVALLOIS PERRET ( fiche matricule) où il est décédé le 17/03/1919. Mon père, Piere Alexandre  Louis AGIN né le 11/01/1917 à cette même adresse, 59 rue CAULAINCOURT PARIS 75018 avait alors 2 ans et n’a donc pas du tout connu son PAPA. il en a beaucoup souffert. mon père a été élevé par sa mère, MATHILDE PIAT seule qui ne s’est pas remariée. Il a été en pension dès cet âge. J’ ai trouvé l’acte de naissance de mon père en ligne que l’année dernière en 2019 et , en marge , il a été adopté par la nation en 1924 par le tribunal de PONTOISE 95 où il habitait alors avec sa mère. cette mention, n’a été validée qu’en 1933 par ce même tribunal. mon père n’a donc pas pu bénéficier d’une aide pour payer les frais de pension et d’instruction. En 1933, il travaillait déjà. J’ai trouvé , sur internet les conditions pour avoir été reconnu pupille de la NATION( enfant dont le père, ou la mère est mort à la guerre ou des SUITES de la guerre) tout cela est noté sur l’acte de naissance. J’ai envoyé tous les actes au site MEMOIRE des HOMMES , sans succès. J’ai envoyé aussi tous les actes à Monsieur PHILPPE BERGERET de l’ONAVG, sans succès. Je sais que je suis tenace mais je pense que mon grand-père mérite cette reconnaissance de la NATION. Toute l’année 2019, pour le 100ème anniversaire de sa mort, je pensais arriver à faire reconnaître ce détail.; je reconnais qu’à l’époque, avec le surplus de travail d’annotations , de transcriptions diverses, il a été possible de faire des oublis mais il est toujours temps de les réparer. Il suffit d’un clic…

Je ne demande rien d’autre que cette petite annotation, en reconnaissance de sa PATRIE pour lui et pour nous aussi, nous aimerions que son nom soit noté dans le site MEMOIRE des HOMMES. Albert Maurice AGIN a SERVI son PAYS pendant 4 ans , comme tous, sans se plaindre, dans la boue et les coups, imaginez, une pneumonie double (fiche matricule) et la grippe espagnole par dessus les autres symptômes  ce qu’a dû être sa fin de vie à l’hôpital seul puisque sa femme devait travailler pendant ce temps…

J’espère que notre cas sera ré-étudié car mon grand-père le mérite . Il n’y avait pas de cérémonies , à l’époque.

MERCI de transmettre ce cas pour avoir cette reconnaissance.

Bien cordialement.

 CHRISTIANE MOULIN née AGIN