PUPILLE ORPHELIN 23, rue de Bretagne 14000 Caen 06 60 14 53 62 pupille.orphelin@gmail.com

Souces WIKIPEDIA

  • 1erseptembre :
    • Au cours de la bataille de Westerplatte, la première garnison côtière polonaise, attaquée par les Allemands résiste pendant sept jours de bombardements de la mer et de l’air avant de capituler le 7 septembre.
  • 5 septembre:
    • Les frontières polonaises sont entièrement franchies
    • Les troupes françaises commencent une offensive mineure vers Sarrebruckpour tenter de soulager la Pologne par une diversion à l’ouest
  • 6 septembre: Chute de Cracovie.
  • 7 septembre:
    • La 10earmée allemande est à 60 km au sud de Varsovie, la 8e et la 14e s’emparent de la Silésie industrielle, la 4e et la 3e progressent rapidement depuis le nord, cette dernière n’est plus qu’à 40 km de Varsovie. Les Polonais sont pris en tenaille et sont regroupés dans deux poches de résistance autour de Varsovie et de Kutno.
    • Du 7 au 10 septembre, une garnison de 720 soldats polonais défend héroïquement une ligne fortifiée contre plus de 40 000 Allemands à la Bataille de Wizna.
  • 9 septembre: L’armée polonaise tente une contre-attaque sur la rivière Bzura. L’attaque prend les Allemands par surprise, mais d’importants renforts, convergent vers le fleuve. La plus grande mobilité des troupes allemandes (18 divisions, y compris Panzer) et le manque de ravitaillement font que les Polonais ne peuvent pas profiter de la contre-attaque et doivent se retirer. Le 20 septembre, 170 000 soldats polonais sont faits prisonniers.
  • 10 septembre: Wilhelm Fritz von Roettig est le premier général à être tué au combat pendant la Seconde Guerre mondiale. Il est abattu dans la zone d’Opoczno, pendant l’invasion de la Pologne.
  • 16 septembre: raid aérien de terreur mené par la Luftwaffe sur Varsovie1.
  • 17 septembre:

Environ 500 000 soldats de l’Armée rouge, les armées de Biélorussie et d’Ukraine – en accord avec les clauses secrètes du Pacte germano-soviétique – attaquent la Pologne. Ils ne rencontrèrent pas une grande résistance de l’armée déjà détruite par la Wehrmacht. Les troupes soviétiques, respectant le traité avec les Allemands, s’arrêtent sur la ligne Curzon et une parade militaire commune a lieu à Brest-Litovsk, le 23 septembre.

  • 18 septembre :
    • Les cryptologues polonais quittent Varsovie pour la France. Ils ont mené des recherches avancées sur les codes allemands et le déchiffrage d’Enigma1.
    • Le quotidien soviétique Izvestia publie les accords secrets du pacte Molotov-Ribbentrop relatifs au partage de la Pologne.
  • 19 septembre:
    • Entrée triomphale d’Hitler dans Dantzig
    • Des soldats de la Wehrmacht tuent une centaine de Juifs à Lukow, un village à l’est de Varsovie
    • Le sous-marin polonais Orzelparvient à quitter Tallinn et se réfugier en Grande Bretagne. L’URSS prendra prétexte de cette fuite pour remettre en cause la neutralité estonienne et obtenir des bases militaires
  • 22 septembre: Mort du général Von Fritsch devant Varsovie. Ancien chef de la Wehrmacht entre 1935 et 1938, il avait été écarté de l’armée et servait alors comme colonel honoraire d’un régiment d’artillerie.

Varsovie bombardée.

  • 24 septembre: Nouveau raid de la Luftwaffe sur Varsovie
  • 27 septembre: Varsovie capitule
  • 28 septembre:
    • Reddition des troupes polonaises encerclées à Modlin.
    • Signature à Moscou d’un traité germano-soviétique de « délimitation et d’amitié » entre Ribbentrop et Molotov, les ministres des Affaires étrangères allemand et soviétique1.
  • 29 septembre: la Pologne est “partagée” entre les Allemands et les Soviétiques selon une ligne de démarcation convenue à l’avance.

La Région fortifiée de Hel et le Groupe opérationnel indépendant de Polésie du général Kleeberg résistent toujours.
Les Allemands font 694 000 prisonniers. Les Soviétiques arrêtent 217 000 soldats polonais. 100 000 Polonais réussissent à s’enfuir. Les Allemands comptent 13 000 tués et 30 000 blessés contre 70 000, respectivement 133 000, du côté polonais.
La campagne polonaise est le premier exemple de Blitzkrieg mené par l’armée allemande.