PUPILLE ORPHELIN 23, rue de Bretagne 14000 Caen 06 60 14 53 62 pupille.orphelin@gmail.com


Evacués de force le 1er septembre 1939 des zones frontalières, les réfugiés lorrains n’aspiraient qu’à retrouver leurs foyers et réoccuper leurs villages après la signature de l’armistice de juin 1944.
Mais pour certains habitants du Pays de Bitche, la désillusion fut grande, car un nouvel exil allait leur être imposé par l’occupant à la fin de l’été 1940.
Dans le cadre de l’agrandissement du Camp militairre de Bitche, l’accès de 18 villages fut interdit par les Allemands à leurs habitants.
Il s’agit de Bousseviller,Breidenbach,Epping,Hanviller, Haspelschiedt, Hottviller, Lengelsheim, Liederschiedt, Loutzviller, Nousseviller, Omersviller, Rolbing, Ropperviller, Schorbach, Schweyen, Volmunster, Waldhouse et Walschbronn.
Ces villages déjà meurtris par la guerre, subiront d’énormes dommages dus aux activités d’entrainement des troupes allemandes stationnées dans le camp de Bitche.
(combats de rue, tirs d’artillerie,…)
Les 3 villages voisins, Riedelberg, Schweix et Hilst, situés dans le Palatinat subiront malheureusement le même sort.
Les 9 000 habitants de ces communes si durement éprouvés ne purent réintégrer ce qui restait de leurs maisons qu’en 1945, à la fin de la guerre.
Cette stèle commémorative leur est dédiée