PUPILLE ORPHELIN 23, rue de Bretagne 14000 Caen 06 60 14 53 62 pupille.orphelin@gmail.com

Elle faisait l’apologie de la 17e  SS Panzergrenadier Division, une unité suspectée d’avoir massacré 124 habitants, dont des enfants à bout portant, dans un village d’Indre-et-Loire, en août 1944. L’enquête se poursuit après la découverte de cette stèle nazie, en janvier dernier au Pays de Bitche. Le propriétaire du terrain où se trouvait le monument vient d’être mis en examen pour apologie de RÉGION 14/07/2018 2/2 crimes contre l’humanité. Convoqué à un interrogatoire par le juge de Sarreguemines, l’homme, un ressortissant allemand de 34 ans, a également été placé sous contrôle judiciaire. Il sera très prochainement réentendu. Le juge procédera à des investigations complémentaires : il pourra notamment entendre d’éventuels témoins. Le délai d’instruction dans ce type d’affaires peut aller de 12 à 18 mois. La stèle avait été découverte sur un terrain privé, sur le ban de Volmunster, une commune située à 10 km de Bitche. Elle avait été aperçue par plusieurs promeneurs. Dès le lendemain, une enquête avait été ouverte par le parquet de Sarreguemines. En avril, une perquisition avait notamment été effectuée au domicile principal du propriétaire du terrain, à Püttlingen, en Sarre. Divers objets, ainsi que des données informatiques, dont la nature n’a pas été révélée, avaient alors été saisis.