PUPILLE ORPHELIN 23, rue de Bretagne 14000 Caen 06 60 14 53 62 pupille.orphelin@gmail.com

   Récit de vie d’un porte-drapeau,   Jacky BOUÉ    notre porte-drapeau.

Gersois d’origine, né à AUCH le 2 Mars 1948, il est très attaché à sa terre natale, terre d’Armagnac, terre des Mousquetaires, plus précisément de l’un d’entre eux : d’Artagnan de Castelmore (Gers).

Il effectue sa scolarité normale à l’école primaire de Samaran (Gers), poursuivie ensuite pour le secondaire au Cours Complémentaire de Masseube (Gers). Et enfin au Lycée Technique de Gourdan- Polignan (Haute Garonne).

Son 1er emploi, il le trouve en 1969 à Tarbes dans un bureau d’études chez ALSTHOM.

En 1970 il suivra sa future épouse Michèle, institutrice, nommée à Grigny (Essonne) et Jacky travaillera à Massy-Palaiseau (Essonne), se marieront en Août 1971, mais l’exode sera de courte durée car retour à Toulouse en 1972.

De cette union naît une petite fille SANDRINE en Janvier 1973.

Michèle travaille chez Motorola (Toulouse) pendant les vacances d’été et poursuit son métier d’institutrice dans diverses communes de la Haute Garonne jusqu’à sa retraite en 2003.

Quant à Jacky, il continue de travailler chez CEGELEC (Toulouse) et y prendra sa retraite en Avril 2008.

Dans ces intervalles il sera notre porte-drapeau Haute Garonne en 2010, puis doublera cette fonction pour le Corps Francs POMMIÉS du Gers depuis 2013, notamment à Masseube.

Le porte drapeau FNAPOG 31 (Jacky BOUE)

Pourquoi au corps franc POMMIÉS à Masseube ?  Louis DESANGLES, le père de son épouse Michèle, a été mortellement blessé le 8 juin 1944 au carrefour des 4 routes à Moncassin (Gers) par une patrouille allemande habillée en civil.

 

Il était présent à chaque congrès national de 2010 Castres (Tarn) jusqu’à 2020 à Port en Bessin (Normandie). De plus Jacky et son épouse Michèle, secrétaire pour le 31 représentaient le département depuis 2016 date de l’indisponibilité du Président.

Il peaufinait les comptes rendus des réunions que faisait son épouse Michèle.

Mais Jacky occupait ses loisirs par le sport : du rugby (évidemment), la course à pied, les randonnées et le vélo quelquefois avec son Husky et enfin pour se reposer la lecture, beaucoup de lecture.

Il nous a quitté en pratiquant son sport favori le vélo, des sorties de 3 ou 4 heures, il est donc parti avec sa passion.

Pour sa famille c’est une grande et triste épreuve. Pour nous un vide important tant il était dévoué, aimable et fidèle.

Bien sûr, à chaque commémoration on pensera à lui.