PUPILLE ORPHELIN 23, rue de Bretagne 14000 Caen 06 60 14 53 62 pupille.orphelin@gmail.com

    Léon GAUTIER  il y était, il y est déjà revenu et il y revient ce 5 Juin 2022

Rennes, 27 Octobre 1922.

Un petit Léon, Charles, Alexandre  voit le jour dans la famille GAUTIER.

Parcours scolaire classique, devient à 13 ans apprenti carrossier pour gagner sa vie. Mais la guerre ayant éclatée quelques mois auparavant, Septembre 1939, il ne peut rester indifférent à cette situation.

Léon GAUTIER, s’engage donc dans la Marine en Février 1940, un peu par obligation car c’est la seule arme susceptible de l’accueillir  car il n’a qu’un peu plus de 17 ans.

Il sera canonnier, participera à la défense de CARENTAN, de CHERBOURG à partir de son bateau le cuirassé COURBET. Ce dernier rejoint ensuite PORTSMOUTH qu’il défend. Léon en profite pour se rendre à LIVERPOOL. Sur place il découvre l’existence de la radio « France libre » basée à LONDRES.

Pas d’hésitation, en plus on demande des volontaires, il rejoint la « France Libre » à LONDRES début Juillet 1940, participant même au défilé du 14 juillet  devant Charles de Gaulle et le roi Georges VI.

Au sein de cette unité il participe à certaines actions dans l’Atlantique sur le Gallois affecté au transport de minerai, puis sera muté sur le sous-marin SURCOUF jusqu’en Janvier 1941 le menant en campagne, comme fusilier marin, en Afrique et au Moyen-Orient, sans vraiment combattre.

Voulant s’impliquer plus que cela il demande à rejoindre les commandos « Philipe KIEFFER » où il sera admis après un sérieux entraînement à ACHNACARRY en Ecosse, car sous marinier et commando sont de structure très différente. Il sera dans « Troop 8 », informé mais à tenir secret d’un possible débarquement en Normandie.

Effectivement le 6 juin, à 7 h 55, il débarque de la barge 547, à COLLEVILLE sur Orne avec son commando n° 4 (4 th Spécial Service Brigade) dans le secteur « SWORD ».(SWORD BEACH).

Objectifs : conquérir le central téléphonique, le Casino « Riva Bella » d‘Ouistreham et enfin « Pegasus Bridge » pour y rejoindre la 6 éme « Airborne » arrivée sur place en planeurs.

Il est l’un des 177 membres français du réputé commando « KIEFFER ». Ce seront ces  78 jours d’incessants et durs combats qui en feront la « bataille de Normandie ».

Il aurait dû continuer la lutte avec son commando aux Pays-Bas mais une blessure à la cheville le fera rester en Angleterre.

La guerre enfin terminée il est démobilisé. Il épouse Dorothy BANKS (dcd 26 Mars 2016) employée aux transmissions britanniques  le 4 octobre 1944, alors qu’ils  s’étaient fiancés en 1943 avant son départ en Normandie. Ils auront 2 enfants Jacqueline et Jeannette.

Puis sans reconnaissance et ignoré de la France, comme tous ses compagnons du commando,  il  quitte l’armée, reprend son métier de carrossier en Grande Bretagne. Plus tard, et pendant 7 ans, il ira au Cameroun, au Biafra au sein de la CFAO, société multinationale du secteur automobile.

Enfin la retraite arrive mais il la prend en tant qu’expert automobile après, à 38 ans, des études de droit dans l’Oise.

Et dernière station pérenne, il s’installe à OUISTREHAM près de l’endroit qui l’a vu débarquer.

S’occupe du musée local, est président de l’Amicale KIEFFER. Le dernier survivant de ce commando est bien occupé.

 

      Ce 5 Juin 2022 avec Mathys et Tyméo au cimetière d’Hermanville/mer.                 (Photo Ouest France)

Clin d’œil à l’Histoire, il est en lien avec Johannès  BÖRNER…………ancien parachutiste allemand résidant aussi à OUISTREHAM depuis 1969, qui a épousé une Française. Les deux ex antagonistes célébreront le 70 éme anniversaire du débarquement le 6 Juin 2014.

 

Distinctions :

  • Médaille militaire, Croix de Guerre 39/45, croix du combattant volontaire.
  • Médaille de la Résistance, médaille de l’ONAC.
  • Citation à l’ordre de l’Empire Britannique.
  • Officier de la Légion d’Honneur (1992), Commandeur le 23 août 2016.


Notes :

— Son petit fils Gérard WILLE est dans les commandos de Marine : la tradition ne se perd donc  pas.

— Une école de COLLEVILLE a été baptisée à son nom.

— Une élève, Camille HOUDANT en 3 éme au collège J.Monnet  d’Ouistreham a, pour l’oral de son DNB (Diplôme National du Brevet), rédigé un texte sur Léon GAUTIER, qu’elle a rencontré. Texte qui  aura été lu le 6 Juin 2022 lors de la commémoration.

 

Ouvrage : « Ennemis et Frères » de Jean Charles STASI (Juin 2011).

 

Sources :  divers sites internet.