PUPILLE ORPHELIN 23, rue de Bretagne 14000 Caen 06 60 14 53 62 pupille.orphelin@gmail.com
Chers lecteurs fidèles de notre lettre hebdomadaire, FNAPOG vous invite à partager l’hommage rendu à tous ces Héros ,acteurs de notre Liberté, en ce 8 mai 2022.
Nous devons ces moments intenses à Sandrine et Jean Paul qui ont fait de cet évènement un moment inoubliable!
Cette projection, suivie d’un instant de convivialité nous a permis d’échanger avec les personnalités présentes, les spectateurs , les jeunes étudiants du lycée militaire d’Aix en Provence qui nous ont rejoints après avoir participé aux cérémonies officielles dans cette ville.
Particulièrement engagés dans le devoir de mémoire, ils représentaient leur section portant le nom “Ami entends tu”, ce chant ils l’ont interprété en lever de rideau avec gravité, dans une version épurée qui mettait en valeur la réalisation.
A l’issue de la projection , nous avons recueilli leurs propos:
“Nous ne pensions pas assister à un spectacle aussi émouvant”
“Ils sont pour nous source de réflexion et de motivation”
“Qu’aurions nous fait à leur place?”
Un hommage à ceux qui ont été nos Pères, nos Mères en cette date symbolique!
Nous avons pu remettre le livre blanc des Pupilles à Madame Anne Laurence Petel, députée des Bouches du Rhône
ainsi qu’à Monsieur le colonel L’Homme.
Christiane Dormois

L’engagement de la Jeunesse dans la Résistance – Ami, entends-tu ? 

Dans le cadre des commémorations de l’Armistice de la Seconde Guerre Mondiale a eu lieu le 8 Mai 2022 à Puyloubier, la projection du spectacle « Ami, entends-tu ? » à l’initiative des Maires des communes de Pourrières et de Puyloubier.

Plus de 160 personnes étaient présentes : élus des 2 départements, personnalités militaires, corps enseignant, membres d’associations, familles, habitants des 2 villages ont assisté à la projection d’un spectacle de grande qualité associant théâtre, images d’archives, chant et poésie.

Ce spectacle, créé par l’association “Ami, entends-tu ?” en 2015 à l’occasion du 70e anniversaire de la libération de la France et de la victoire sur le nazisme rend hommage aux résistants et aux Français libres qui ont dit « non » à la défaite en s’engageant au péril de leur vie, pour leur pays et la liberté.

À travers l’exemple d’un groupe de jeunes résistants, le spectacle “Ami, entends-tu ? ” met à l’honneur l’engagement au service des valeurs de la Patrie et de la Liberté. À travers leurs yeux, se raconte la France Combattante : la richesse de sa diversité, sa force dans l’union, et son combat, jusqu’au sacrifice ultime, pour une France libre.

Cette œuvre inédite créée par Antonin Le Guay et mise en scène par Manon Savary, associe spectacle vivant et compositions audiovisuelles en partenariat avec l’INA et Radio France. Une quinzaine de personnalités, parmi lesquelles Jean Piat, Thierry Frémont, Jacques Weber, Ana Girardot, Francis Huster, Sarah Biasini et Bruno Solo, par leur voix ou sur scène, donnent vie aux lettres d’adieu des résistants.

En préambule du spectacle, le rideau s’est ouvert sur une délégation de jeunes étudiants du Lycée Militaire d’Aix-en-Provence qui a entonné a cappella « Le Chant des Partisans », suscitant une émotion perceptible dans la salle.

Puis le spectateur a été transporté pendant plus d’1 heure 30 dans un petit village du Doubs, à 600 km de notre Provence. Là, ils étaient une poignée de jeunes hommes, voire d’adolescents. Ils écoutaient les nouvelles sur le poste de TSF de leur institutrice, ils ont entendu l’appel du Général de Gaulle. Galvanisés par cette voix venue de Londres, par la découverte d’un dépôt d’armes abandonnées, ils ont fait barrage à l’ennemi en fabriquant des explosifs, détruisant des écluses, des voies de chemin de fer, ralentissant ainsi le ravitaillement des troupes allemandes.

Leurs pères étant au front pour beaucoup, ils voulaient prendre leur part dans ce combat, ils ont été maquisards avant de savoir que dans la France les maquis s’organisaient, ils avaient la fougue de leur jeunesse, 15 et 16 ans pour deux d’entre eux.

Une organisation plus structurée se met en place, on leur attribue le nom de groupe Guy Mocquet, puis une nuit funeste, le destin les rattrape. Un camarade est abattu, quelques-uns pourront fuir et trouver refuge dans des fermes du Haut Doubs.

Pour 16 d’entre eux, ce sera torture, jugement sommaire après 87 jours de prison, puis peloton d’exécution. Ils étaient 16, fusillés le 26 septembre 1943, refusant le bandeau, face à leurs bourreaux les regardant droit dans les yeux murmurant le chant des partisans !

Deux heures auparavant, un petit crayon et une feuille de papier dans leurs mains tremblantes, ils ont écrit à leurs familles…

« C’est ce patrimoine mémoriel que nous avons souhaité transmettre à travers ce spectacle. Transmettre, faire vivre le souvenir de ces valeureux combattants qui ont participé à la capitulation de l’ennemi, à qui nous devons notre Liberté »

« Liberté, Égalité, Fraternité », ce groupe de résistants l’a décliné dès 1943.

« Nous avons découvert ce qu’était la Résistance, le courage, la passion de vouloir une France Libre, mais aussi les doutes, les peurs, la souffrance et la mort !

 Un immense respect à eux !

Un grand merci à vous tous d’être venus nombreux honorer leur mémoire ce soir ! »

Sandrine DORMOIS, Conseillère Municipale – Mairie de Pourrières

Remerciements à :

  • La Commune de Pourrières – Monsieur le Maire Sébastien Bourlin et son Conseil Municipal
  • La Commune de Puyloubier – Monsieur le Maire Frédéric Guiniéri et son Conseil Municipal
  • L’Amicale à la mémoire du groupe de résistants Guy Mocquet – Monsieur Jean-Marie Ligier et Monsieur Jean-Paul Ligier
  • La Fédération Autonome des Pupilles de la Nation et Orphelins de Guerre – Madame Christiane Dormois
  • Le Souvenir Français
  • L’Association des Anciens Combattants de Puyloubier
  • L’Institution des Invalides de la Légion Étrangère de Puyloubier
  • Le Lycée Militaire d’Aix-en-Provence sous le commandement du Colonel Christophe L’Homme et de l’Adjudant Florent Bourseau
  • Les Étudiants de la Classe Préparatoire ECO 1 du LMA, impliqués dans le Devoir de Mémoire
  • Le corps professoral du LMA – Monsieur Luc Gonzalez
  • Les membres présents en uniforme et avec leurs véhicules, de l’Association Battle Group CTL – Monsieur Frédéric Martin et Monsieur Frédéric Clay
  • Le Ciné club de Puyloubier
  • La Compagnie du Cèdre Puyloubier
  • Les généreux donateurs pour le verre de l’amitié : Monsieur Quentin Silvy Lang du Domaine VITORI à Pourrières et Les Vignerons du Mont Sainte Victoire à Puyloubier.