PUPILLE ORPHELIN 23, rue de Bretagne 14000 Caen 06 60 14 53 62 pupille.orphelin@gmail.com

Commémoration de la Victoire du 8 mai 1945 sur l’Allemagne nazie à l’Arc de Triomphe de l’Etoile, à Paris, ce 8 mai 2022

Anne Chalons, la Présidente nationale de notre association, n’ayant pu répondre favorablement à l’invitation de la Présidence de la République à assister à la commémoration de la victoire du 8 mai 1945 sur l’Allemagne nazie, il a été demandé à Nicole Joguet et moi-même, habitantes des Yvelines (les « régionales de l’étape » en quelque sorte et qui se connaissent assez bien), de bien vouloir la remplacer, ce que nous avons accepté. Claude Dayon, la Secrétaire nationale, a fait le nécessaire, avec diligence et efficacité, auprès des services de l’Elysée pour que nous puissions accéder à la tribune qui nous était réservée et suivre la cérémonie.

Nicole Joguet était d’avis que nous devions profiter de cette occasion pour remettre en mains propres au Président de la République une lettre émanant de la FNAPOG et s’en est ouverte à Claude Dayon qui nous a en transmis une portant la signature de notre Présidente. Nous sommes donc arrivées munies d’une copie à remettre si possible à Emmanuel Macron lorsqu’il passerait au bas de notre tribune.

Nicole Joguet, qui a déjà été invitée par le Président Macron à l’Elysée et qui est rompue aux discussions à différents échelons avec ceux qui nous gouvernent, a réussi à lui remettre cette lettre. Espérons que celle-ci saura retenir son attention et, peut-être, recevoir une suite favorable.

Ce fut une cérémonie empreinte, comme il se doit, de gravité mais aussi de simplicité. Il est difficile de maîtriser son émotion lorsqu’est ranimée la Flamme du Soldat Inconnu ou que retentissent les musiques jouées en de telles circonstances, en particulier s’agissant de la Sonnerie aux Morts.

Nous avons pensé à tous les Pupilles de la Nation/Orphelins de Guerre encore en attente de la reconnaissance qui leur est due et pour qui la FNAPOG se bat sans relâche. Nous avons aussi pensé à tous ceux et celles qui nous ont quittés sans avoir eu la reconnaissance espérée.

Hélène Benezit et Nicole Joguet

Pour télécharger le courrier, cliquez sur l’image