PUPILLE ORPHELIN 23, rue de Bretagne 14000 Caen 06 60 14 53 62 pupille.orphelin@gmail.com

Pourquoi ?

Nulle cérémonie mémorielle pour rappeler ce qui fut la deuxième grande rafle de la seconde guerre mondiale en ce 24 janvier 2022, 79 ans après ce drame qui sombre dans l’oubli !

Ce reportage sur FR3 est édifiant.

Ce sont les descendants de ces victimes de la barbarie, de la folie des Hommes qui témoignent et tentent de reconstituer l’histoire de leur famille.

Pourquoi un tel silence autour de ce procès qui devrait avoir un retentissement historique, cet épisode est un pan de notre histoire de France ?

L’extrait du reportage ci dessous révèle l’existence du procès de l’un des gardiens camp de concentration d’Oranienburg-Sachsenhausen. 

« La justice française a reconnu en mai 2019 la rafle du Vieux-Port de Marseille comme “un crime contre l’humanité non génocidaire”.

Soixante-seize ans après les faits, une enquête a été ouverte le 29 mai 2019 par le pôle du parquet de Paris spécialisé en matière de faits imprescriptibles. Elle fait suite à une plainte déposée par un avocat, Me Pascal Luongo, au nom de survivants de cet épisode relativement méconnu de la seconde Guerre mondiale.

Un procès est en cours en Allemagne à l’encontre d’un caporal-chef de la division “Totenkopf” (tête de mort) des Waffen-SS. Il était l’un des gardiens du camp de concentration d’Oranienburg-Sachsenhausen.

À 101 ans, il est poursuivi pour sa complicité dans le meurtre de 3.518 personnes. »

Philippe Natalini, auteur dont nous avons déjà publié des articles sur notre site nous permet de comprendre comment cette tragédie s’est jouée en quelques jours :


Un parcours de Mémoire pour le 80ème anniversaire ?

Cliquez sur le lien ci-dessous

https://www.laprovence.com/actu/en-direct/6635879/.html