PUPILLE ORPHELIN 23, rue de Bretagne 14000 Caen 06 60 14 53 62 pupille.orphelin@gmail.com

En hébreu SHOAH signifie «la catastrophe».

La «catastrophe » est, en France et dans le monde, la mise à mort, par l’Allemagne, de 6 millions de juifs pendant la Seconde Guerre mondiale.

Pour parler et pour désigner la Shoah, on utilise aussi le terme d’Holocauste qui en grec signifie« le sacrifice par le feu »

En France, le mémorial est situé dans le quartier du marais à Paris. C’est un haut lieu de mémoire, de ce qui est le « génocide » des Juifs dans notre pays.

Dans ce lieu sont réunis plusieurs espaces consacrés à l’histoire Juive après la guerre 39/45 : « un musée », un « centre de documentation », un « lieu d’expositions »  permanentes et temporaires ,, un « mur des noms », le « mémorial des enfants » un « mur des justes » et, dans une crypte le « tombeau du martyre juif inconnu »

Le parcours de la visite, et la participation aux diverses activités proposées, permet une meilleure connaissance de l’ histoire juive en 1939/1940

La visite est particulièrement émouvante et permet de mieux comprendre l’histoire des génocides qui ont été nombreux dans le monde.

Les derniers et plus récents étant celui des Arméniens et des Tutsi.

A l’extérieur du mémorial, la visite permet de découvrir, au « mur des noms » ceux des 75568 juifs déportés de France et de se recueillir devant les bas-reliefs qui représentent des persécutions de Juifs…

Cet espace a été inauguré par le président J. CHIRAC et Madame Simone WEIL en 2005.

Fermé, pour être corrigé avec la collecte de nombreuses informations nouvelles, il est réouvert et, inauguré par le président E .MACRON en 2020

Un mur des « justes » rend hommage aux Français qui ont aidé les juifs pendant la guerre. Ce mur est régulièrement mis à jour du nom de nouveaux « justes »

En entrant, on remarque un large cylindre en bronze gravé du nom des différents camps de concentration AUSCHWITZ, DACHAU, BIRKENAU, …et du GHETO de VARSOVIE.

L’endroit est particulièrement solennel

A l’intérieur, dans la crypte une monumentale étoile de David renferme des cendres issus des crématoires des camps de concentration

Au niveau en dessous se trouve aussi le « mémorial des enfants » avec ses 3000 photos de jeunes enfants juifs déportés.

Au centre de documentation, une multitude de d’archives, photographies, objets et vidéos mettent en lumière la population juive sous le régime nazi

Le mémorial a une activité de prévention du racisme, de l’antisémitisme et des génocides . Son action s’étend au-delà de Paris et de la France jusqu’à l’international.

En France il a ouvert un musée à DRANCY près de l’ancien camp d’internement. Complémentaire, il présente l’histoire du Camp.

Un réseau des lieux de mémoire de la Shoah qui vise à transmettre et à promouvoir la connaissance de l’histoire à l’échelle locale et Nationale a été créé et le premier Mémorial dédié aux victimes juives du nazisme va voir le jour à Paris.

Très vite,l’État d’Israël décide de faire son propre Mémorial à Jérusalem

La première pierre du Mémorial de Paris est posée en 1953 et le monument est classé monument historique en 1991

Partout dans le monde, dans chaque pays sont créés : mémorial, musée, institut , centre d’étude et, de nombreux monuments pour servir et honorer la mémoire des millions de victimes de la Shoah 

Il fallait conserver les traces de toutes ces victimes que l’on a voulu occulter après la guerre

Aujourd’hui la mémoire des juifs et le génocide des juifs sont célébrés dans de nombreux pays avec les commémorations de la seconde guerre Mondiale .

La commémoration du génocide des Juifs est devenu internationale

Passez votre souris sur une image et cliquez