PUPILLE ORPHELIN 23, rue de Bretagne 14000 Caen 06 60 14 53 62 pupille.orphelin@gmail.com

Nicolas de Myre ou Nicolas de Bari, est plus connu sous le nom de « Saint Nicolas ».
Il est né en 270 à Patare, en Lycie (actuelle Turquie) puis décédé 75 ans plus tard à Myre, en 345.

LA LÉGENDE DE SAINT NICOLAS

Selon la légende, 3 petits enfants partis glaner aux champs se perdirent sur le chemin du retour. Ils aperçurent de la lumière sortir des fenêtres d’une maison. Ils se rapprochèrent et frappèrent à la porte. Un homme leur ouvrit la porte et leur promit l’hospitalité pour la nuit. Il s’agit en fait d’un boucher.

Sitôt entrés dans la maison, les 3 petits enfants furent tués par le boucher. Avec son grand couteau, il les découpa en petits morceaux avant de les mettre dans son saloir, pour en faire du petit salé.

Quelques temps plus tard, Saint Nicolas passa par là et frappa lui aussi à la porte du boucher. Celui-ci le laissa entrer puis l’invita à dîner.
St Nicolas lui demanda du petit salé. Le boucher compris alors qu’il était démasqué, donc pris au piège, il décida de tout avouer.
Saint Nicolas plaça 3 doigts au-dessus du saloir de petit salé. Et il ressuscita ainsi les 3 petits enfants.

Afin de punir le boucher, St Nicolas l’enchaina à son âne. Il devint alors le Père Fouettard, un être mauvais et violent qui punit les enfants désobéissants. Il est habillé tout en noir avec une barbe noire, tout l’opposé de St Nicolas qui lui est vêtu de vêtements colorés et d’une barbe blanche qui lui donnent l’image d’une personne bienveillante.

SAINT-NICOLAS Patron des écoliers

 

Saint-Nicolas est le patron des écoliers. En Lorraine il est de tradition que le Saint-Patron fasse le tour des écoles maternelles en distribuant des sachets de bonbons et contenant du pain d’épice à son effigie.

                                                       

Cette année malheureusement il a fallu renoncer à cette coutume ainsi qu’aux défilés dans les villes qui les organisent d’ordinaire, comme à Nancy, Metz etc…à cause du virus qui plombe toutes les fêtes. Une grande déception pour les grands et surtout les petits.

 

Qui était SAINT-NICOLAS ?

Saint Nicolas est le nom d’une belle trentaine de communes en France. En Normandie, En Bretagne, en Bourgogne, en Nouvelle Aquitaine, en Occitanie ou encore du côté de l’Indre et Loire ou il a même donné son nom à des vignes. Saint Nicolas était évêque de Myre dans l’actuelle Turquie.
Saint Nicolas et ses miracles qui le rendent célèbre
On raconte qu’il a sauvé de la condamnation à mort trois soldats injustement condamnés à mort. Il aussi sauvé trois jeunes filles de la prostitution, et des marins perdus dans une tempête. Tous ces miracles en ont fait une “star” de la Chrétienté. Pour les chrétiens, il est le protecteur des enfants, des jeunes filles, des étudiants, des garçons célibataires, des marins, des avocats. Il est aussi le Saint patron de la Russie, de la Ville de New York, et de la Lorraine.

Sa phalange est à Saint Nicolas de Port en Lorraine

En Lorraine justement, Saint Nicolas de Port dresse les deux tours de sa basilique bien haut dans le ciel Lorrain. A l’intérieur se trouve la dextre bénissante, autrement dit une phalange ayant appartenu à Saint Nicolas. Ces reliques ont fait la fortune de la ville puisqu’on venait les vénérer et on en profitait pour faire ses courses lors des grandes foires. C’est un moine lorrain, qui a prélevé ces doigts sur le corps de Saint Nicolas conservé à Bari en Italie. Un chevalier lorrain, du nom de Aubert de Varangéville, l’a installé dans une chapelle située à Port en Lorraine. Bien vite, devant la vénération importante suscitée par ces reliques, le Lieu est devenu Saint Nicolas de Port.

La Procession du sire de Rechicourt depuis plusieurs siècles 

Depuis le Moyen Age, chaque 6 décembre à lieu la procession du Sire de Rechicourt. Elle a lieu en mémoire d’un noble lorrain, prisonnier en Turquie, désespéré, qui aurait prié Saint Nicolas et se serait retrouvé tout à trac non seulement libéré de sa prison mais même télétransporté sur le seuil de l’église Lorraine.

Saint Patron de la Lorraine par René II duc de Lorraine et de Bar

C’est René II, duc de Lorraine qui a décidé de faire de Saint Nicolas le protecteur de son duché. Le 5 janvier 1477, après s’être recueilli ici à Saint Nicolas de Port et avoir confié son destin à Saint Nicolas, il a battu Charles le Téméraire, duc de Bourgogne, bien plus armé, bien plus riche et qui voulait lui prendre la Lorraine. Cette bataille de Nancy, personne ne croyait que le duc de Lorraine la remporterait. Alors sa victoire à pris un air de miracle.

A tel point que René a décidé de reconstruire entièrement le sanctuaire du saint pour en faire la magnifique basilique qui aujourd’hui encore est l’orgueil de la Lorraine. Son cœur aussi

Une tradition très ancienne qu’on retrouve ailleurs, notamment en Autriche. 

C’est au fil du temps que la Saint Nicolas est devenue la fête des enfants, qu’on récompensait de leur gentillesse par un cadeau. L’une des plus anciennes traces est un joli tableau à Vienne. On y voit l’empereur François Ier, né duc de Lorraine, sa femme, Marie Thérèse d’Autriche, et leurs enfants un lendemain de Saint Nicolas. Les enfants reçoivent leurs cadeaux, parmi eux, la petite dernière Marie Antoinette. Future reine de France. La tradition reste toujours aussi vive en Lorraine et le 6 décembre, c’est toujours un jour de joie…