PUPILLE ORPHELIN 23, rue de Bretagne 14000 Caen 06 60 14 53 62 pupille.orphelin@gmail.com

Remaniement : la Landaise Geneviève Darrieussecq reste aux Armées et devient ministre déléguée

Lundi 6 juillet 2020 à 19:30 –

Par Frederic DenisFrance Bleu Gascogne

 

L’expérience gouvernementale de Geneviève Darrieussecq continue. La Landaise intègre ce lundi 6 juillet le gouvernement du nouveau Premier ministre Jean Castex en tant que ministre déléguée en charge de la mémoire et des anciens combattants, auprès de la ministre des Armées Florence Parly.

La composition du gouvernement du nouveau Premier ministre gersois Jean Castex a été dévoilée ce lundi 6 juillet. La Landaise Geneviève Darrieussecq reste au gouvernement. Elle devient ministre déléguée en charge de la mémoire et des anciens combattants, auprès de la ministre des Armées Florence Parly. Une fonction intermédiaire entre ministre et secrétaire d’Etat.

Le 21 juin 2017, un mois après son élection comme députée de la première circonscription des Landes, elle avait été nommée en secrétaire d’État auprès de la Ministre des Armées,  à la suite du départ de plusieurs membres de l’équipe gouvernementale.

“Une marque de confiance”.

La nouvelle ministre déléguée landaise se dit “très heureuse” et “très fière” de cette nomination : “c’est une marque de confiance du Président de la République et du Premier ministre qui me va droit au coeur. C’est beaucoup de travail, mais je suis très heureuse de pouvoir poursuivre dans un ministère régalien”.

Passer ministre déléguée permet désormais à Geneviève Darrieussecq de siéger en Conseil des ministres, un aspect particulièrement important pour elle : “c’est au Conseil des ministres qu’on voit le travail du gouvernement et que l’on peut participer au débat et tout cela est très important pour moi”.

Représentante des Landes

Malgré son maintien au gouvernement, la ministre déléguée avoue rester très attachée à son département, qu’elle explique défendre fièrement à Paris : “que les Landais ne s’inquiètent pas, je ne les oublie pas et je les défends. Je suis fière de dire tous les jours que je suis Landaise et que mon accent du sud-ouest est un accent qui vient des Landes. Je suis une représentante des Landes à Paris, j’ai cette mission en plus de ma mission aux Armées”.

Le parcours politique de Geneviève Darrieussecq

Allergologue de 64 ans, Geneviève Darrieussecq est entrée assez tardivement en politique à l’âge de 48 ans. Elle est alors élue régionale d’Aquitaine en 2004. Une fonction qu’elle exercera pendant deux mandats jusqu’en 2015.

Cette native de Peyrehorade, née le 4 mars 1956, devient maire de Mont-de-Marsan en 2008 mettant fin à 46 ans de gestion de gauche dans la préfecture des Landes.

La centriste est réélue maire de Mont-de-Marsan en 2014 dès le premier tour. Elle restera présidente de l’agglomération de Mont-de-Marsan de 2009 à 2017.

En mars 2015, Geneviève Darrieussecq est élue conseillère départementale du canton de Mont-de-Marsan 2 en tandem avec Pierre Mallet, le maire de Benquet. Elle prend la présidence du groupe d’opposition Couleurs Landes au conseil départemental.

Geneviève Darrieussecq remporte les élections législatives le 18 juin 2017 dans la première circonscription des Landes face au socialiste Renaud Lagrave et devient donc députée sous les couleurs du Modem. Quelques jours plus tard, elle démissionne de son mandat de conseillère départementale, et de ses fonctions exécutives locale, ce qui conduit à l’élection de Charles Dayot comme maire de Mont-de-Marsan.

La Landaise figurait en quatrième position sur la liste de Charles Dayot réélu maire de Mont-de-Marsan au premier tour le 15 mars 2020. Elle siège comme conseillère municipale montoise.

Nous félicitons Madame la Ministre pour sa promotion mais nous regrettons l’absence du terme victimes de guerre qui reste pour nous une injustice et un regret constant..

Le nouveau gouvernement de Monsieur Jean CASTEX a recréé ce Ministère ….

Madame Geneviève DARRIEUSSECQ anciennement secrétaire d’État auprès du ministre des armées est promue MINISTRE Déléguée chargée de la Mémoire et des Anciens Combattants.

Notre Fédération FNAPOG espère que les victimes trouveront la large place qui leur est due, dans les actions de Mémoire des “MORTS POUR LA FRANCE “,  Mémoire qui comporte les noms de leurs parents.

Anne Chalons

Officier de la Légion d’Honneur

Présidente Nationale