PUPILLE ORPHELIN 23, rue de Bretagne 14000 Caen 06 60 14 53 62 pupille.orphelin@gmail.com

La PSYCHOLOGIE et la RESILIENCE

OU

COMMENT SE RECONSTRUIRE APRES UN TRAUMATISME

La résilience est un phénomène que l’on peut traduire par : sauter en arrière, rebondir ou résister …. C’est une notion de plus en plus utilisée qui a fait son apparition sur de nombreux sujets au XXème siècle …peu en connaissent vraiment le sens… !!

A l’origine c’est un terme de Physique qui définit la capacité de résistance d’un matériau à une déformation suite à un choc …le terme s’est ensuite étendu à de nombreux domaines.

Dernièrement, l’armée elle-même a parlée d’opération « résilience » pour qualifier sa participation dans la lutte contre la propagation de la COVI-19 et pour l’évacuation sanitaire des malades…!!!

La résilience est le plus souvent psychologique. Elle est actuellement attachée aux sciences humaines, un domaine qui touche profondément notre société et l’incapacité pour des individus à supporter psychiquement les épreuves de la vie ou à surmonter les chocs et les crises qui les menacent. Ce n’est que depuis les années 1940 que le concept a été appliqué à la psychologie.

C’est surtout, utilisé en France, et en Psychologie par Boris CYRULNIK neuropsychiatre et psychanalyste français. Il l’a fortement médiatisée avec les thérapies de reconstruction de la personnalité …

Cette altération psychologique n’a pourtant jamais été prise en compte pour les Orphelins et pupilles de la nation des anciens conflits.

Aider ces enfants à surmonter les altérations provoquées sur eux par la guerre n’ont jamais été retenues ni reconnu

Il faut sans doute s’en réjouir puisque la résilience fait l’objet de nombreuses critiques sur la mauvaise interprétation du terme et sur sa surmédiatisation.

C’est Serge Tisseron un autre psychiatre psychologue français, qui met en garde contre un étiquetage, sans aucune distinction dans les comportements, et sur la médiatisation de ce terme passé dans le langage courant.

« Il en perdrait son sens psychologique profond et pourrait alors se décliner sous la forme d’un désir social ou toute personne devrait faire un parcours résilient …… !!! »

Et, in fine, on peut dire qu’une personne est résiliente lorsque plutôt que de nier les évènements et s’enfoncer dans la tristesse ou la dépression elle parvient à y faire face avec optimisme et confiance. Le Phénomène psychologique qui consiste, pour un individu affecté par un important traumatisme, à prendre acte de l’évènement traumatique afin de ne pas et de ne plus vivre avec son malheur et se reconstruire socialement ….

C’est ce qu’ont fait la grande majorité des pupilles et orphelins de guerre, ceux et celles qui ont subi des traumatismes (plus ou moins profonds) et qui pourtant, sont parvenus à se reconstruire sans tomber dans la dépression ?

Ils ont trouvé au fond d’eux même la capacité à surmonté ces grandes difficultés pour arriver à croitre dans la vie.

Tous auraient eu besoin d’un accompagnement par un professionnel ce ne fut pas le cas et nombreux sont ceux qui ne sont pas parvenu encore aujourd’hui, à se reconstruire …

Anne CHALONS                                                                                                           Assises européennes des associations

Officier de la Légion d’honneur                                                                                                   d’aide aux victimes

Présidente Nationale