PUPILLE ORPHELIN 23, rue de Bretagne 14000 Caen 06 60 14 53 62 pupille.orphelin@gmail.com

René CASSIN

 

René Samuel CASSIN 1887/1976 était juriste, homme politique et diplomate

Fils d’un commerçant en vin juif d’origine portugaise et d’une maman née Dreyfus venue d’Alsace.

Lors du premier conflit mondial, malgré d’excellents résultats à l’école d’officier de réserve, il est mobilisé comme caporal-chef.

Grièvement blessé par une rafale de mitrailleuse au ventre et aux jambes, il est réformé est renvoyé à la vie civile. Cette blessure lui vaudra, la croix de guerre avec palme, et la médaille militaire.

Il s’engage dans la vie associative et dans les organismes internationaux Il participe à la création de l’une des premières associations de victimes de guerre

Président Fondateur de l’Union Fédérale des Anciens Combattants et mutilés de Guerre (UFAC)

 « LA PLUS GRANDE ASSOCIATION DES ANCIENS COMBATTANTS CREEE EN 1917 »

                       Il sera Vice-président du conseil supérieur des Pupilles de la Nation

et, fera avancer le droit des anciens combattants. Il obtiendra le vote de la loi sur la retraite du combattant, le « Droit à réparation » pour les victimes de guerre, et la carte de combattant…

Et fera aussi créer le troisième office au sein de l’ONAC.

 En 1940 il rejoint DE GAULLE.

Condamné à mort par Vichy il est privé de sa nationalité Française et va occuper un poste de membre du gouvernement de la France libre, comme responsable du service juridique.

Il participe à la rédaction de la déclaration universelle des droites de l’Homme qu’il a presque essentiellement rédigé et en est considéré comme son père.

Vice-président du conseil d’État puis président de la cour Européenne des droits de l’homme il recevra le prix Nobel de la paix.

Membre du conseil de défense à sa création il rédigera les statuts de « l’Ordre de la Libération 

La croix de cet ordre de la Libération est deuxième dans la hiérarchie des distinction Française.

Elle se porte sur la poitrine côté gauche, juste après la Légion d’Honneur et avant la Médaille militaire. On remet l’insigne en prononçant « Nous vous reconnaissons comme notre Compagnon pour la Libération de la France dans l’honneur et par la Victoire ». Depuis la mort à 104 ans de Guy CHARMOT il ne reste plus que quatre de ces résistants encore en vie. L’Ordre prévoit que le dernier compagnon détenteur sera enterré au mémorial du mont Valérien 11 dans le caveau n°9….

René CASSIN a été président de l’alliance israélite universelle (A I U) et va siéger à l ‘assemblé consultative d’Alger

Il est décédé le 20 février 1976 à l’Hôpital de la Salpêtrière de Paris.

Ses obsèques ont été célébrées à la Chancellerie de l’Ordre de la Libération.

En 1987, son corps est transféré au Panthéon.

 

Anne CHALONS

Officier de la Légion d’honneur

Présidente Nationale