PUPILLE ORPHELIN 23, rue de Bretagne 14000 Caen 06 60 14 53 62 pupille.orphelin@gmail.com

« Jeudi 19 septembre, à l’Élysée, Emmanuel Macron, entouré de ses ministres Agnès Buzyn et Adrien Taquet, a installé officiellement la commission d’experts des 1000 premiers jours de la vie de l’enfant, présidée par le neuropsychiatre Boris Cyrulnik. Il lui a donné une feuille de route à la fois exigeante et ambitieuse qui s’inscrit dans sa volonté de lutter contre les « inégalités de destin » et attend des recommandations dont il a promis qu’elles ne resteraient pas lettre morte. Objectif du gouvernement : faire des 1000 premiers jours de l’enfant une priorité de l’action publique. »
Cet éminent neuro psychiatrique est un proche du Président Emmanuel Macron avec qui il a travaillé durant deux années.
Auteur de nombreux ouvrages, conférencier renommé, il a déclaré dans une conférence intitulée « La mémoire traumatique » en date du 29 décembre 2012 :

Il n’y a pas de barème du traumatisme !

Il confirme ainsi combien notre quête de réparation est plus que jamais d’actualité en ces jours sombres que connaît notre Pays, que connaît le monde entier !

Il n’y a pas de barème de notre souffrance d’enfant orphelin !

Plus que jamais nous nous identifions durant ces heures terribles aux Familles qui n’ont pu tenir la main de leur proche décédé, de ces patients qui agonisent loin des leurs, de ces soignants qui luttent contre un ennemi insatiable et invisible, de tous ceux qui les côtoient durant leur périple vers la mort et au-delà …… Il n’y a pas de barème dans la souffrance et peut-on guérir de la souffrance ?

Nous Orphelins qui avons côtoyé cette souffrance, vécu avec elle, nous ne sommes pas parvenus à l’apprivoiser et nous savons le prix à payer :
Nul ne pourra reprendre le cours de la vie vécue auparavant et il faudra multiplier les accompagnements psychologiques pour vaincre ces STP (stress post traumatique).
Des cellules se créeront, elles sont par ailleurs déjà en place, pour que s’évacue l’indicible horreur des images de ce gigantesque fléau, de ce naufrage du 21ème siècle !
Boris Cyrulnik et ses éminents confrères le disent chaque jour sur les ondes, sur les réseaux sociaux, dans leurs prises de parole.

Ils sauront aider nos Gouvernants à prendre les mesures nécessaires le temps venu.

Après la reconnaissance des sacrifices consentis par tous ceux qui participent à la chaîne de survie, ceux qui sont dans le combat au quotidien quel que soit leur place dans cette chaîne, viendra le temps de la réparation matérielle indissociable et peut être la résilience, ce que nous n’avons pu trouver pour la plupart.

Boris Cyrulnik est Président d’une commission de travail dont le titre est « les mille premiers jours de la vie d’un enfant » et cette commission devra rendre ses travaux dans les mois prochains.

Nul doute que les suites de ce séisme alimentera la réflexion de ce groupe mis en place par le Président de la République en septembre 2019.

Cette résilience dont une opération militaire portera le nom, qui peut mieux en comprendre le sens que cet écrivain qui a transcendé le drame vécu dans son enfance et qui le raconte dans ses livres :

Sauve-toi, la vie t’appelle, c’est son histoire couchée sur le papier !

Un destin hors du commun qui l’a conduit vers cette résilience, mais dont les maillons de la chaîne ne sont pas tous réunis pour les Orphelins et Pupilles de la Nation que nous sommes.