PUPILLE ORPHELIN 23, rue de Bretagne 14000 Caen 06 60 14 53 62 pupille.orphelin@gmail.com

Cette « guerre sanitaire », cette « guerre financière », cette « guerre économique », ce terme qui résonne douloureusement pour nous Orphelins de GUERRE est une crise sans précédent pour les générations qui nous succèdent.

 Le combat doit nous unir et CIVISME et CITOYENNETÉ ne sont pas que des mots, mais des actes !

Les rayons vides dans les magasins, des terrasses de café encore ouvertes malgré les interdictions, des pauses ensoleillées le long des berges, sur les plages, les gares qui regorgent de monde souhaitant trouver refuge dans des habitats plus adaptés au confinement mais sans respect des distanciations obligatoires, alors que nos Médecins et Professionnels de santé s’épuisent à endiguer le flot de la pandémie, que nos Gouvernants ont peu à peu préparé la population à ce confinement , voilà qui témoigne d’un manque de civisme certain!!!!!

Dans nos Mémoires, se superposent les images de la débâcle, les femmes sur les routes, avec vélos et baluchons, les charrettes, les chevaux, quelques rares voitures et les visions d’horreur lorsque les avions ennemis avaient lancé leurs bombes !

Plus que jamais, nous témoignerons.

Avec l’Amicale à la Mémoire du Groupe de Résistance Guy Mocquet, le Souvenir Français, les Elus du Var et les Bouches du Rhône, notre Fédération avait préparé depuis de longues semaines la projection du spectacle « AMI ENTENDS-TU ? »

Principaux, Proviseurs et Directeurs d’établissements s’étaient engagés immédiatement et près de 400 élèves étaient d’ores et déjà inscrits !

Nous savons désormais que les dates de ces programmations seront modifiées, reportées mais nous ne l’espérons pas, annulées !

Avec nos partenaires, la FNAPOG s’adaptera.

Plus que jamais, il est indispensable que ce spectacle soit présenté à nos Petits Enfants, afin qu’ils s’imprègnent de l’élan de Patriotisme de jeunes gens de leur âge pour sauver notre Patrie en danger.

Ils pourront alors, avec leurs Parents, accepter l’idée que les actes de civisme ne devraient pas obliger les forces de l’ordre à se mobiliser pour les faire respecter. Des vies sont à protéger. Nous ne saurons jamais assez mettre à l’honneur les personnels soignants, les ambulanciers, les pompiers en cette période de crise !