PUPILLE ORPHELIN 23, rue de Bretagne 14000 Caen 06 60 14 53 62 pupille.orphelin@gmail.com

NOTRE INDOCHINE 

La « PERLE DE L’ORIENT »

 

L’union, puis la fédération indochinoise, ont été créés en 1887 pour regrouper les protectorats Français.

Un gouverneur Général y assure le pouvoir.

Cette région qui regroupe le Cambodge, le Laos, Annam, le Tonkin et la Cochinchine devient l’Indochine avec Hanoi comme capitale administrative.

Avant l’ère chrétienne au XVII siècle, avec l’arrivée des premiers missionnaires, un roi régnait sur la région. L’emprise des religieux français permet l’accès rapide des populations à la modernité et à la civilisation occidentale.

Une mise en valeur du territoire se développe et des grands travaux sont engagés.

Des citadelles inspirées de celles de VAUBAN sont construites dans toutes les grandes villes. La construction du chemin de fer, une exposition universelle à Hanoi, l’accroissement des productions agricoles et industrielles etc…  font que cette période devenue florissante permet aussi l’éclosion d’une élite.

L’Indochine qui a fourni un soutien massif en hommes à la Grande Guerre s’est modifiée. La situation fait resurgir un nationalisme qui était mis en sourdine.

La seconde guerre mondiale a isolée l’Indochine du conflit et voit le retour des affrontements. 

En 1945, le Viêt Minh mouvement indépendantiste communiste, profite de l’intervention japonaise dans la guerre pour prendre le pouvoir.

Durant cette guerre, le Viêt Minh a fait de nombreux otages civils et militaires qu’il a gardés dans des camps d’internements situés dans les régions indépendantistes.

Les indépendantistes balaient la suprématie administrative et militaire française dès 1946, pour aboutir en 1953 à la défaite de DIEN-BIEN-PHU.

 Certains otages, lorsqu’ils n’ont pas été tués, ont été gardés très longtemps jusqu’en 1954.

 Anne CHALONS

Officier de la Légion d’Honneur

Présidente