PUPILLE ORPHELIN 23, rue de Bretagne 14000 Caen 06 60 14 53 62 pupille.orphelin@gmail.com

SOLIDARITÉ, ENTRAIDE, MÉMOIRE FRATERNITÉ

                                      Pour la 

                          DÉFENSE DES DROITS

 

En 1916 est créé l’office national des mutilés et réformés

En 1917 est créé son jumeau l’office des pupilles de la nation

En 1926 est créé une troisième structure l’office du combattant

 Ces trois structures ont chacune pour mission, la défense des droits moraux et matériels des personnes     concernées.      

 

En 1935 et en 1946 ces trois organismes fusionnent, et prennent le nom actuel d’ « Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre ». (ONACVG)

L’ensemble des ressortissants de cette administration forment ce que l’on appelle « LE MONDE COMBATTANT ». Au cours de ces années de guerre, l’ONACVG accueille de nouvelles catégories de ressortissants que sont les déportés et les internés….

 

Depuis 1991 les nouvelles formes de conflits génèrent de nouveaux ressortissants les victimes des attentats ou des soldats en opérations extérieures (OPEX)

Ce sont des combattants, des mutilés ou des morts pour la France qui ont aussi des orphelins….

 

Ces combattants, ces victimes, ces veuves et ces nouveaux orphelins modifient l’avenir qui prédisait la disparition programmée des anciens combattants et des victimes de guerre.

Ils élargissent le monde combattant et sont tout naturellement les nouveaux ressortissants de l’ONACVG.

Ils bénéficient comme tous les orphelins des droits liés à notre statut, dont le droit à réparation.

  Ces nouveaux orphelins sont pour nous un gage d’avenir, si nous savons les accueillir parmi nous.

Le financement de leurs droits devra être prévu au budget national de l’Etat.

La Fédération Nationale Autonome des Pupilles Orphelins de Guerre (FNAPOG) saura réclamer pour tous les pupilles de la nation orphelins ce droit à réparation dû à tous, anciens, et nouveaux pupilles orphelins.

 

Ce droit est lié financièrement à la situation juridique, fiscale, financière et au lien familial des fils d’un « MORT POUR LA FRANCE » et, conformément à la loi, TOUTE PERSONNE RESPONSABLE D’UN PRÉJUDICE EST TENU DE RÉPARER

 L’État comme donneur d’ordre, est responsable. Il doit réparer et l’Office National des Anciens Combattants    Victimes de Guerre, doit veiller à apporter son soutien à tous les Pupilles Orphelins anciens et nouveaux

 

Il nous revient, conformément à la devise de notre fédération, de défendre les droits de tous les Orphelins Pupilles  de la nation face au monde politique et aux services de l’ONACVG.

 Il nous revient, de veiller à faire évoluer le droit à réparation pour l’adapter aux nouvelles situations de guerre.

 Il nous revient aussi, de nous impliquer dans le travail de mémoire, pour que ne s’oublient pas les nouveaux   conflits qui se déroulent à l’étranger

 

Anne CHALONS

Présidente Nationale

Officier de la Légion D’Honneur