PUPILLE ORPHELIN 23, rue de Bretagne 14000 Caen 06 60 14 53 62 pupille.orphelin@gmail.com

Les Tziganes, Gitans, Romanichels, Bohémiens, Manouches,Yeniches ou Rom ….etc sont qualifiés en 1940 de « Nomades ».

Ils ont été internés et persécutés d’octobre 1940 à 1946, à la demande de l’Allemagne, sur le territoire Français dans une trentaine de camps, en zone occupée, mais aussi en zone libre et, sous la surveillance de gendarmes Français.

Leur histoire, est oubliée par nos gouvernants et tous nos élus. De ce fait elle est oubliée de tous.

En majorité ils étaient Français, mais considérés comme des vagabonds parce qu’ils n’étaient pas sédentaires et vivaient en caravanes

Les préjugés sur cette population existaient depuis longtemps en France et leur persécution ne date pas de Vichy. Au mémorial de la Shoah une très belle exposition montre que les tracasseries, les vexations voir l’hostilité remonteraient à 1895.

En 1939, c’est plus de 6 500 hommes femmes et enfants, certains étaient très jeunes, qui ont été enfermés, assignés à résidence dans des conditions indignes, empêchés de travailler et contraints aux travaux forcés sur le sol de France. On leur interdit de circuler ils sont spoliés, et on accentue la persécution.

Les Préfets organisent l’internement dans des camps improvisés ou les conditions d’hygiène étaient minimum, l’eau courante souvent absente et les conditions d’alimentation très aléatoires, sous-nutrition, froid, maladies……

De ce fait le taux de mortalité était très élevé en zone libre comme en zone occupée même si des associations caritatives cherchent à apporter des secours. Les plus faibles, vieillards et enfants succombent. Le nombre des déportés en Allemagne reste encore aujourd’hui inconnu mais quelques convois, seulement d’hommes partiront de France vers Auschwitz-Birkennau, Buchenwald entre autres.

Cette situation derrière les barbelés en France a été maintenue après la fin de la guerre, jusqu’en 1946 .

Cette population a continué à faire l’objet de contrôles, de discrimination.

La mémoire de cette page de l’histoire est restée pendant des décennies et reste encore aujourd’hui  MÉCONNUE et toujours OUBLIÉE !!!!!!

«  Il a été ajouté l’humiliation d’être considérés comme des sous – citoyens indignes de recouvrer la liberté par le Gouvernement provisoire, puis par la République .

Voilà une tâche bien sombre et peu connue de l’histoire de la république » Catherine Monjanel

Informations:  Mémorial de la Shoah

Anne Chalons 

Officier de la Légion d’Honneur

Présidente Nationale FNAPOG