PUPILLE ORPHELIN 23, rue de Bretagne 14000 Caen 06 60 14 53 62 pupille.orphelin@gmail.com

                                   John MOE et Tor GLAD…le duo de doubles !!!

6 Avril 1941 de STANANGER, côte Sud-Ouest de Norvège, un hydravion décolle avec à son bord 2 agents secrets allemands, John MOE et Tor GLAD en attente à l’hôtel Victoria. C’est la deuxième tentative celle du 1er Avril ayant été reportée à cause du mauvais temps ce qui les obligea à patienter 5 jours non plus à l’hôtel Victoria mais à « Hummeren Hôtel » entre Stananger et Sula.

Après environ 3 heures de vol, l’amerrissage a lieu au nord-est de l’Ecosse sur une mer agitée ralentissant la mise à l’eau du canot pneumatique et leur embarquement avec du matériel,2 valises, 2 vélos et une radio. En outre ils portaient un revolver et détenaient quelques livres sterling et dollars US.

Après avoir ramé plus de 2 heures ils atteignent la baie de Crovie vers 4 heures. Ils débarquent mais ne suivent pas les ordres donnés par les allemands, à savoir destruction du canot et de la radio provisoire.

Enfourchant leurs bicyclettes ils roulent jusqu’à trouver un cottage, celui de Francis REID un vieux pêcheur local. Ils lui expliquent qui ils sont, qu’ils ont laissé leur canot et leur radio provisoire sur la plage et qu’ils désirent se rendre au poste de police le plus proche. Le pécheur leur indique la route de « Gardenstown », route qu’ils prennent aussitôt. Entre temps le pécheur, prenant un raccourci par la plage, signale à la police locale ce qui vient de se passer.

Quelques instants plus tard Moe et Glad, qui se rendaient à Gardenstown à vélo, sont arrêtés par le surintendant John MOWATT qui les interroge. Moe et Glad répètent qu’ils sont venus se mettre au service de l’Angleterre.

Peu de temps après ils sont conduits au camp 020, Latchmère House à Richmond,siège du MI 5 dans la périphérie de Londres pour y être interrogés à nouveau, mais de manière plus complète. C’est le Major Robert STEPHENS (surnommé Tim Eye = le monocle) qui s’en occupe tout en leur expliquant ce qu’ils risquent.

Contenu du rapport interrogatoire :

Moe lui signale qu’il est né à Londres en 1919, de père Norvégien Helge Kristoffer MOE, chimiste, et de mère Anglaise, Ida WADE.  Que la famille est partie s’installée à Oslo, puis que ses parents se sont séparés lorsqu’il avait 15 ans. Qu’ensuite il a travaillé dans le salon de coiffure de son père, jusqu’à l’invasion allemande en Avril 1944. Son but : obtenir des informations utiles à son pays la Norvège et aux alliés. En Juin 1939 il travaillait dans une société de cinéma « Max Factor’studio » à Denham.

C’est deux mois plus tard qu’il fait la connaissance de GLAD (né à Bostum près d’Oslo) dans un restaurant.

Ce sont 2 personnalités quelque peu contrastées, l’un MOE plus intelligent, plus rude mais vaniteux (héritage d’une mère chanteuse d’opéra), l’autre GLAD plus bavard surtout s’il avait pris quelques boissons.

MOE, aidé par GLAD trouve un emploi à la censure de la poste navale allemande d’Oslo embauché par Major OELSNER remplaçant un nommé Dr BENECKE.  Mais il sera renvoyé en Juillet 1940 car ayant transmis une liste de censures à un ami de son père lui-même la faisant parvenir au gouvernement Norvégien en exil à Londres.

Il retourne dans le salon de son père et GLAD vient le voir et lui signale qu’il est recruté par le Dr BENECKE comme attaché commercial à la légation allemande d’Oslo pour repérer les agents britanniques opérant au sud de la Norvège. Il se forme (tir, code morse) pour devenir agent allemand pour 500 kr /mois. Ensuite il irait en Angleterre proposer ses services. MOE lui demande de l’introduire dans ce système de l’Abwehr. Ce qui se fait rapidement car MOE parle anglais. Fin Février 1941 ils sont entraînés au maniement d’explosifs et du morse par les nommés Pavlowsky,  Fitche,  Zink et Nuenke.

Fin Mars à Stavanger petite ville côtière le Dr Muller les attend à l’hôtel Victoria afin de leur assigner leurs missions et lieux (sabotages, entrepôts de nourriture), mouvements de troupe, évaluation du moral des britanniques après les bombardements.

Fin du rapport interrogatoire.

Le Major Stephens ayant recueilli ces renseignements leur donne un nom de code : MUTT (MOE) et JEFF (GLAD) empruntés à une bande dessinée US. Il a une favorable impression sur MOE mais est plus réservé sur GLAD qu’il juge instable, pensant aussi qu’il avait travaillé beaucoup plus pour les allemands qu’il ne l’avait dit.

Mutt et Jeff résident dans une maison de la banlieue Nord de Londres, 35 Crepigny Road à Hendon, mais ils ignorent qu’ils sont surveillés et sur écoute. Ils transmettent aux allemands ce que le MI 5 leur dicte, ce dernier était sceptique quant à la réaction de l’Abwehr à ce message, le 1er transmis le 29 Avril 1941.

Le MI 5 décide donc d’incorporer Mutt et Jeff dans le système du double cross.( XX système, guerre du contre-espionnage).

La 1 ére mission, « Pyramide » à Aberdeen (Nord Ecosse), est d’interroger les réfugiés norvégiens venus par bateau. Renvoi de ces informations « déformées » aux allemands pour leur signaler qu’un réseau d’évasion existe en Norvège et que son signe distinctif est un triangle rouge sur les papiers d’identité. L’Abwehr va passer son temps à des contrôles, mais évidemment sans rien trouver.

De même ils font croire aux allemands que les alliés envahiraient la Norvège, avant l’AFN en 1942, ce qui contraint l’Abwehr à maintenir sur place quelques 320 000 hommes.

JEFF se signale une nuit dans un pub d’Aberdeen après boisson par un bavardage trop indiscret ce qui vient à l’oreille du MI 5 qui l’internera sur l’ile de Man, au large du pays de Galles, d’autant qu’ils ont découvert Jeff porteur d’une « Swastika ». Pour cacher cette absence MUTT raconte aux allemands qu’il s’était enrôlé dans l’armée Norvégienne et qu’il se trouvait en Islande.

Le MI 5 n’était pas totalement convaincu que les allemands avait été bernés d’autant que l’Abwehr avait coupé tout contact avec MOE. Un nommé COLE sergent a déposé dans la nuit du 9 novembre 1941 deux engins incendiaires dans un entrepôt de farine à Wealdstone au Nord de Londres supervisé par le commissariat local.

MOE s’est retrouvé inculpé comme saboteur pour les besoins de véracité du sabotage, tout en ayant communiqué aux allemands les détails de ce sabotage. Du coup les allemands ont rétabli le contact et l’ont félicité.

MOE fut ensuite envoyé en Ecosse dans les services de renseignement, il revenait à Londres pour transmettre ses messages, son matériel y étant.

Un agent du MI 5 transmettait de faux messages aux allemands car JEFF était toujours détenu sur l’ile de Mann, disant qu’il était rentré d’Islande et se trouvait sur la côte Est de l’Angleterre signalant par la même occasion qu’il avait incendié un entrepôt militaire.

Mutt et Jeff entrain d’émettre

MOE réclama un second émetteur Radio car peu pratique de partager l’unique, et de transmettre quand ils sont séparés.

Le 19 Février 1943 deux avions de la Lutwaffe parachutent près du Loch Strathberg, un container contenant radio, nouveau livre de codes, 200 £ et des explosifs au NE de l’Ecosse. Mais ces avions en profitèrent pour bombarder Fraserburgh masquant ainsi l’intention première de leur mission

Opération Bunbury : MUTT informe les allemands qu’il veut saboter la centrale électrique de BURY St EDMUNDS sur la côte Est et qu’il a besoin d’explosifs et matériel. En fait c’était destiné au MI 5 à des fins d’étude.

Pour cette mission un engin explosif de faible puissance fut déposé sur le socle du générateur faisant croire à l’Abwerh la réussite du sabotage allant même dans un communiqué signaler la destruction de la centrale avec plus de 150 ouvriers tués ou blessés

Autre mission de tromperie envisagée et appelée « avoine » en Janvier 1944 pour attirer la Lutwaffe afin que la RAF les capture mais une météo défavorable annulera ce projet.

Le MI 5 sentant que l’Abwerh perdait de l’intérêt envers son « duo » décida d’arrêter sa coopération.

MUTT rejoignit l’armée Norvégienne pour participe à la libération de son pays. Il ne reçu aucune médaille mais seulement 50 £.

Jeff toujours soupçonné d’espionner pour l’Abwehr, restera sur l’ile de Man jusqu’à la fin de la guerre. Sa culpabilité ne sera jamais prouvée. En mai 1945 il est renvoyé en Norvège mais aussitôt arrêté pour collaboration.il sera libéré en Octobre 1947, il est un homme libre mais au passé doûteux et au devenir brisé.

MUTT contacta le MI 5 pour le réhabiliter mais ne reçu jamais de réponse. JEFF disparu ainsi petit à petit dans l’anonymat.

MOE devint directeur de la SAS compagnie aérienne scandinave, eut 3 enfants de 2 mariages différents. Dans une interview à CBS il reprocha à l’Angleterre de ne pas l’avoir honoré pour son travail de guerre car il estime avoir été un acteur essentiel dans la duperie envers l’Allemagne pour assurer le D.DAY. Son activité d’agent double ne sera révélée qu’en 1981. Il décèdera le7 Juillet 2001 à Oslo.

 

Remarque :

Ce récit est l’image du jeu de cache-cache ou du chat et de la souris que pratiquait le MI 5 et l’Abwehr dès le début de la guerre pour recruter des agents et les « retourner ». L’Abwehr pour cette raison avait son siège à Hambourg, recrutait des « non allemands ou allemands pas très « purs » et pour elle, atteindre l’Angleterre était difficile car ne pouvant se faire que par air ou  mer. Quant au MI 5 il excellait dans l’art de capturer les espions allemands puis à les faire travailler contre leur propre employeur. Tous les agents nazis en Angleterre étaient sous contrôle soit 120 femmes ou hommes, dont 30 furent convertis en agent double.

Mutt et Jeff sortaient un peu de ce cadre car ils s’étaient proposés directement.

Le MI 5 était maître dans l’art des « fakes news » comme il se dit actuellement, ce qui entraînait les allemands dans l’incertitude de leurs prévisions et donc du retard dans leurs actions.

 

 

             

 

 

Sources : pages internet français/anglais  .Archives anglaises du MI 5.