PUPILLE ORPHELIN 23, rue de Bretagne 14000 Caen 06 60 14 53 62 pupille.orphelin@gmail.com

                                                           Claude de BAISSAC

 

Né le 28 Février 1907 à Curepipe (ile Maurice). Il est dans l’armée Française en 1939. Démobilisé il rejoindra l’Angleterre via l’Espagne et l’Ecosse pour rentrer au SOE en Février 1942.

Le 30 Juillet 1942 Claude de BAISSAC, alias « David » est parachuté près de Nîmes comme chef de réseau SCIENTIST, il est accompagné de son opérateur radio Harri Peulevé alias « Jean ». Ils ont pour mission d’installer le nouveau réseau dans le Sud-Ouest. Hélas largués à trop basse altitude Claude  de Baissac se fracture la cheville mais Peulevé plus grièvement blessé doit repartir en Angleterre.

Quant à « David » il organise son réseau dans la région de Bordeaux. Pour l’aider, sera parachuté le 2 Novembre Roger LANDES alias « Aristide » et le 8 arrive par bateau Mary HERBERT, son agent de liaison.

En janvier ELME, mauricien2 lui aussi, informe Claude de Baissac de l’existence d’un fort groupe de résistants dont le chef André GRANDCLEMENT aimerait obtenir armes et matériels supplémentaires. Les deux camps entrent en contact et vont se compléter.

Claude de BAISSAC rentre à Londres dans la nuit du 17 au 18 pour signaler qu’il dispose d’environ 11 000 hommes.

De retour en France le 14 Avril, dans l’appartement de GrandClément, cours de Verdun à Bordeaux se réunissent nombre de résistants. Le 13 mai un renfort arrive avec Marcel DEFENSE alias « Dédé » comme opérateur radio.

Francis SUTTIL chef du réseau Prosper PHYSICIAN à Paris avertit « David » d’un possible traître chez lui : Henri DERICOURT3 travaillant pour les allemands. Les dirigeants de ce réseau, SUTTIL, NORMAN et Andrée BORREL, seront capturés le 24 juin.

Claude de BAISSAC avait rendez-vous avec SUTTIL mais ne le voyant pas arriver, et pour cause, se rend chez Andrée BOREL, au 51 rue des petites écuries. Heureusement dès qu’il arrive la concierge lui fait signe que la gestapo est chez elle. Tout le réseau sera par la suite anéanti.

Dans la nuit du 16 au 17 Août 1943 « David » est de retour en Angleterre avec sa sœur LISE, courrier du SOE depuis 1942, et Nicolas BODINGTON.

Roger LANDES, agent secret du SOE remplace « David » au commandement du groupe et ce jusqu’à fin novembre.

Claude de BAISSAC et sa sœur Lise passeront Noël et réveillon de 1943 à Londres

1944 : Claude de BAISSAC revient en France, parachuté en Mayenne avec sa sœur LISE, son radio Maurice LARCHER (alias « Vladimir ») et Renaud DANDICOLLE (alias « René ») agent français du SOE. Son rôle : organiser, renseigner et armer les opérations de résistance de Caen, jusqu’au D.DAY.

Ensuite il repart rejoindre George STARR, réseau WHEEL WRIGHT dans le Sud-Ouest.

Le 17 Août Claude de BAISSAC est considéré comme personnage non grata, il prend trop de directives, par l’Etat major français de Londres.

En 1945 il quitte le SOE et intègre la commission de contrôle à WUPPERTIL jusqu’ à fin juillet 1947.

Il décédera le 22 décembre 1974 à Aix en Provence.

 

 

 

Notes :

1°) nom complet :  Claude Marie Marc de BOUCHERVILLE BAISSAC.

2°) les anglais employaient les « mauriciens » car ils étaient bilingues.

3°) pilote français, agent triple. Procès en juin 1948 par un tribunal militaire, il sera acquitté. Décédera dans un accident d’avion au Laos mais son corps ne fut jamais retrouvé ! (vrai ou nouvelle vie ailleurs).

 

sources : revue spécialisée.Pages internet.. 

 

Lise de BAISSAC ,agent du SOE, et la soeur de Claude