PUPILLE ORPHELIN 23, rue de Bretagne 14000 Caen 06 60 14 53 62 pupille.orphelin@gmail.com

Le Pavillon des Orphelins

Dans le cadre du 75ème anniversaire de la libération de la ville, Jean Marie Gagnoux, Maire a convié les habitants et association patriotiques de Dole (jura), à la cérémonie d’hommage qu’il a souhaité rendre aux résistants Dolois du réseau Lucien Ménard BUCKAMASTER, pour les 75 ans de leur arrestation.
 
C’est une scène digne d’un film qui s’est déroulée au « pavillon des orphelins » de Dole le 26 juin 1944.
Le capitaine Marie Joseph Gonzague Baron de Saint GENIES, dit Lucien dans la résistance, est l’un des héros de ce fait de résistance. Né le 11 février 1917 mort en 1944, il a vu le jour en Indre et Loire. Il part vivre en Angleterre ou il effectue son service militaire à l’école d’interprètes de liaison.
 A  la déclaration de la guerre il est interprète au corps expéditionnaire Britannique.
Il est capturé, et s’évade après s’être fait cassé un bras par un  ami, pour être hospitalisé et pouvoir  gagner la France.
Il utilise alors ses relations, pour entrer comme agent, au spécial opération exécutive (S.O.E.) ou il est formé en chef de réseau.
Il prend contact avec les réseaux « Director » et « Ménard » et il est chargé, avec Yvonne BASDEN (radio ODETTE) Franco-Britanique  parachutée et agent du Spécial Opération Exécutive,  de fédérer les groupes de résistants du Jura.
Dans la nuit du 18,19 mars tous deux arrivent séparément à Dole. Les opérations de parachutage d’armes commencent dans la région et autour de Dôle.
Le 26 juin 1944, l’état major du réseau « SCHOLAR » qui veut fêter la réussite de l’opération « ZEBRA » (un parachutage massif) se retrouve au pavillon des Orphelins.
Informés de la réunion par un jeune arrêté, qui a parlé, les Feld-gendarmes se présentent à la maison. Ils y trouvent plusieurs bicyclettes neuves, et à l’intérieur une table qui est installée pour de nombreux convives.
A la nuit tombée le soldat en garde entend un bruit venu du grenier. Il tire une rafale de mitraillette dans le faux plafond.
Du sang qui goutte alors lui fait donner l’alerte. Les résistants cachés sont découverts.
De SAINT GENIES blessé, se suicide avec sa pilule de cyanure.
Yvonne BASDEN est arrêtée et torturée. Elle ne craquera pas, et sera déportée à RAVENSBRUCK.
Elle est morte en 2017 à 95 ans.
Tous les autres résistants (16 Dolois) ont été menottés, arrêtés et déportés.
 
Anne CHALONS
Officier de la Légion d’Honneur
Présidente Nationale