PUPILLE ORPHELIN 23, rue de Bretagne 14000 Caen 06 60 14 53 62 pupille.orphelin@gmail.com

                                                       PAS QUESTION c’est un NON
                                                                  à Monsieur Christo
 
L’ensemble du monde combattant a appris par la presse, que de savants fonctionnaires de l’Elysée auraient donné leur accord, à l’artiste « CHRISTO », pour empaqueter l’Arc de Triomphe …… !!!!!
Depuis 1962 avec Jeanne Claude  (DCD) et 60 ans d’étude il va réaliser sa nouvelle Œuvre d’Art !
Ce serait un gros paquet de Noël, qui va trôner pendant 14 jours (du 6 au 19 avril 2020) en haut des Champs Elysée, la plus belle avenue du monde, comme il l’a déjà fait pour le Pont Neuf….. !!
Ce n’est pas croyable …..Ce n’est pas pensable ……. INIMAGINABLE pour les Orphelins et Pupilles de la nation que nous sommes.
L’ARCHE est intouchable. Que cet artiste, reconnu par certains, contesté par d’autres, laisse le soldat inconnu reposer en Paix… !!!  L’Arc de Triomphe n’est pas un pont.
Ce lieu est sacré. Il est pour tous les Français, pour nous les fils et filles des « Morts pour la France » et pour tout le monde combattant un lieu de rassemblement, de recueillement où brûle la flamme sacrée du souvenir.
Après avoir été pris pour cible par des voyous issus des « gilets jaunes » un deuxième outrage menace l’ARC de TRIOMPHE qui est à double titre l’image symbolique de la France
A quoi pensent nos responsables du centre des monuments nationaux et le centre Pompidou lorsqu’ils valident cette annonce
Que penser des fonctionnaires du ministère de la culture ???
Que dire du secrétariat d’état  aux  anciens combattants victimes de guerre et de la ministre des armées, toutes deux bien silencieuses…?? Leur silence vaut-il acquiescement ????
Espérons que NON….
 
Dernière nouvelle ….
 
L’intervention de Christo sur l’Arc de Triomphe à Paris sera finalement repoussée à l’automne 2020 afin de ne pas perturber la nidification des faucons crécerelles.
Symbole historique, lieu de commémorations et œuvre d’art offerte à la délectation des automobilistes embouteillés Place de l’Étoile, l’Arc de Triomphe est aussi un lieu d’accueil pour le faucon crécerelle en période de nidification (d’avril à août). Pas plus gros qu’un pigeon, ce petit rapace, protégé depuis 1972, apprécie tout particulièrement les sites urbains pour y établir son habitat. Les monuments élevés de la capitale lui offrent en effet toutes sortes d’abris pour y installer son nid ou simplement prendre le temps de dépecer ses proies. Sa présence est ainsi attestée sur la cathédrale Notre-Dame depuis plus d’un siècle et demi et l’on suppose qu’il se languit aujourd’hui de ses balustres et gargouilles. Au printemps, l’Arc de Triomphe accueille lui aussi de nombreux couples nicheurs dont la couvée attentive ne saurait être perturbée par un geste artistique, si spectaculaire soit-il. Voilà donc un paramètre que n’avait sans doute pas envisagé Christo en concevant son projet d’empaquetage du monument, qui devait être mis en œuvre dans le cadre de son exposition au Centre Pompidou (18 mars-15 juin 2020).