PUPILLE ORPHELIN 23, rue de Bretagne 14000 Caen 06 60 14 53 62 pupille.orphelin@gmail.com

                                                 André HEINTZ, un résistant Caennais

Recruté en automne 1940 par un réseau franco-polonais de l’abbé MAKULEC et de mademoiselle ARNAUD canadienne, André HEINTZ né le 25 mai 1920 à Caen fera des missions de renseignements. Puis en 1942, il intègre l’OCM (Organisation Civile et Militaire) et crée un petit groupe de résistants Caennais avec 2 amis, Jean GUERIN 19 ans clerc d’avoué et Robert DELENTE 32 ans avoué.

Il est domicilié, avenue de Bagatelle à Caen, près de l’état-major de la 716 éme division de la Werhmacht, installé dans une grande maison bourgeoise. Cette position lui permet de transmettre les divers mouvements de troupes allemandes.

 

 

Pour s’informer des événements il réalise un poste à galène qu’il dissimule dans une boite de conserves (visible au mémorial de Caen).                                                                                

C’est ainsi qu’il apprend que les alliés se préparent à attaquer.Il ne répondra pas à sa mère qui lui demande si le débarquement a commencé voulant par-là mettre le moins de mode possible au courant par mesure de sécurité.

Vers 5 heures du matin les troupes allemandes se manifestent. André sort pour se ravitailler mais les rues sont désertes et les magasins fermés et vides, signes que le débarquement était commencé.

Dès ce 6 juin 1944 et jusqu’à  la libération il est brancardier dans les équipes d’urgence de la croix rouge française du calvados. Sa sœur est elle-même infirmière à l’hôpital Bon Sauveur.

En juillet 1944 il sera l’interprète du Colonel USHER responsable des affaires civiles britanniques.

Convoqué pour le STO en 1943, il est nommé professeur d’anglais à l’Institut saint Joseph grâce à la complicité du directeur.  Il organise avec les élèves de saint JO des randonnées pédestres et en longeant le littoral il repère l’implantation des batteries allemandes, les blockhaus du mur de l’atlantique. Tous ces éléments seront transmis aux anglais. Les allemands construisant un tunnel de 70 mètres de long il fréquente un café où les ouvriers du chantier viennent parfois : il discute avec eux tout en retenant  les informations délivrées et se relaie avec des camarades pour ne pas attirer l’attention.

Il avertira les Anglais afin qu’ils ne bombardent pas l’Abbaye aux hommes où sont réfugiés des civils de la ville de Caen

 De Début 1944 il organise et devient responsable OCMJ  pour la basse Normandie tout en étant en liaison avec le Sud Calvados et l’Orne.

Il diffuse journaux clandestins, faux papiers aux réfractaires STO.

Le 9 juillet il est volontaire pour accueillir les troupes alliées.

Deux années d’études au lycée Henri IV à Paris pour hypokhâgne et khâgne avant de préparer sa licence d’Anglais à Caen.

Après la guerre il devient professeur d’Anglais au lycée Malherbe et à l’IUT de Caen,1965-1983.

Il sera aussi assistant à l’université d’Edimbourg pendant 2 ans.il enseigne aussi à l’étranger : aux USA , 1950-51 et 1962-63  et 1955-56 en Grande Bretagne.

En 1982 prend sa retraite. S’investit dans la recherche historique en gardant des liens avec les historiens anglais.

Il participera à la création du mémorial de Caen, témoignera dans les lycées, et aidera pour le concours national de la résistance et de la déportation.

Il décéde à l’âge de 97 ans.

Distinctions :  Légion d’honneur

                        Croix du combattant

                         Commandeur palmes académiques.

                         Médaille croix rouge française. 

                              Etc…

                                                                      André HEINTZ (à droite) en discussion avec le Major MASSEY