PUPILLE ORPHELIN 23, rue de Bretagne 14000 Caen 06 60 14 53 62 pupille.orphelin@gmail.com

À l’époque contemporaine, Notre-Dame de Paris est restée un lieu privilégié de la sacralité d’État, surtout quand elle fut investie par deux gouvernants aussi catholiques que Pétain et de Gaulle. En 1944, à quatre mois exactement d’intervalle, ces derniers s’y succédèrent. Le 26 août, le Général chercha à effacer toute la liturgie maréchaliste accumulée depuis 1940 et tapie dans les cathédrales du pays. C’était sans compter sur la hiérarchie catholique. Violemment expulsée de la libération de Paris avec le cardinal Suhard privé de Te Deum à Notre-Dame, elle parvint en 1951, par l’intermédiaire du cardinal Feltin, à réimposer dans le sanctuaire national la figure du Maréchal-martyr.

Cliquez sur l’image pour lire l’étude complète de :