PUPILLE ORPHELIN 23, rue de Bretagne 14000 Caen 06 60 14 53 62 pupille.orphelin@gmail.com

[vc_row][vc_column][vc_column_text]                                            

 1945 -1954  en    INDOCHINE

En 1914/18 l’Indochine est un ensemble de pays liés à la France. Soit un protectorat, soit une  colonie…….

Contrairement à l’Afrique du Nord, aucune de ces entités territoriales n’était un département Français.

En 1914 la France et l’Angleterre ont enrôlés, des hommes dans ces pays (Laos, Annam ,Cambodge Tonkin et Cochinchine) pour l’effort de guerre. Leur contrat était de travailler et ne pas combattre.

La France, a renforcé les équipes d’ouvriers coloniaux (Annamites).Ils sont employés par les établissements de la guerre et par les industriels travaillant pour la défense nationale. Le choix de ces ouvriers a été fait très judicieusement: « il comprend des sujets jeunes,robustes,capables de supporter toutes les conditions de travail qui leur seront imposées » C’est quelque 2 millions d’asiatiques dont des chinois, qui sont venus grossir les rangs sur le front en Europe et au Moyen-Orient. Ces soldats ont non seulement combattu mais ils ont aussi servi de main-d’oeuvre dans les usines, notamment en France. 873 de ces travailleurs morts sont enterrés au cimetière chinois de Nolette (Somme) Ils sont reconnus  « MORTS POUR LA FRANCE ».

Ces expériences ont changé leur vie,  mais aussi leur vision du monde.

C’est sans aucun doute ce qui a contribué à déclencher la décolonisation en Asie.L’oeuvre Français s’épanouira néanmoins  pendant cinquante ans.

1940 le Siam (Thaïlande) a des visées territoriales une médiation japonaise permet d’éviter une suite funeste mais une menace d’extension japonaise se précise.

1945 Le Japon fait un coup de force contre l’armée Française. Nos soldats prisonniers sont aux mains de la Gestapo nipponne. La bombe atomique et la capitulation du Japon leur a sauvé la vie.

Dans les autres pays de la région la situation est très confuse. Un équilibre fragile s’instaure. Il est provisoire.

1946 le Viet-Minh communiste nous déclare la guerre. Elle durera 8 ans. 39980 Soldats Français seront fait prisonniers. Seulement  9934 survivront (25%)

Dans les camps, la  mortalité était comparable à celle des camps nazis.

Un survivant sur quatre disparut, c’est le crime contre l’humanité.

1954 Le conflit ne se termine qu’avec la chute de DIEN BIEN PHU et la répartition de trois pays, en deux états, le  Vietnam du nord soutenu par la Russie et Vietnam du sud soutenu par les Etats Unis.

 Là encore la France n’a pas à rougir de l’oeuvre accomplie au titre de la colonisation .

L’auto-flagellation et la repentance ou la mauvaise conscience n’ont pas lieu d’être.

Le calvaire de nos prisonniers dans les camps indochinois fait que :

 « Nous avons le devoir de ne pas oublier et de ne pas occulter la réalité historique »

 

               

N’OUBLIONS PAS TOUS NOS PARENTS MARTYRS

 

Anne CHALONS

Présidente Nationale 

Tiré de témoignages

de membres de l’ANAPI[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width=”1/2″][vc_single_image image=”3378″ img_size=”full” onclick=”custom_link” img_link_target=”_blank” link=”https://pupille-orphelin.fr/wp-content/uploads/2019/03/guerre-indochine-1ere-partie-patagon1.pps”][/vc_column][vc_column width=”1/2″][vc_single_image image=”3381″ img_size=”full” onclick=”custom_link” img_link_target=”_blank” link=”https://pupille-orphelin.fr/wp-content/uploads/2019/03/guerre-indochine-2ieme-partie-patagon2.pps”][/vc_column][/vc_row]