PUPILLE ORPHELIN 23, rue de Bretagne 14000 Caen 06 60 14 53 62 pupille.orphelin@gmail.com


Suite à la célébration du centenaire de l’Armistice de 1918, les Pupilles de la Nation et Orphelins de Guerre se posent les questions suivantes :
Que sommes-nous devenus ???
Entend-on notre misère, dans notre survie de retraité, dans notre discrimination de la part des Gouvernements successifs ???
Certes il y a eu des décrets, ceux de 2000 – 2004 et 2005 qui ont permis la reconnaissance de certaines catégories de pupilles de la Nation et Orphelins de guerre nous sommes heureux pour eux, mais qu’en est-il des autres ????
Les Pupilles de la Nation et Orphelins de Guerre de tous les conflits rappellent au Gouvernement que leurs parents reconnus « Mort pour la France » ont combattu pour la Liberté de la France à une époque où l’armée n’était pas une armée de volontaires, payée par un Ministère !!! On les obligeait à se battre pour la France, à donner leur vie pour la liberté des Français, mais une fois eux disparus, que devenait leur famille, leurs enfants ????
Grâce à Georges Clémenceau ils ont obtenu la reconnaissance comme « Pupilles de la Nation », en a découlé une aide jusqu’à leur majorité, certes, mais beaucoup ont travaillé dès l’âge de 13-14 ans pour aider leur famille à survivre. N’oublions pas également que les tuteurs de ces familles abandonnées, ont bien souvent profité personnellement de cette aide sans l’attribuer aux enfants…. Alors !!!!
Selon les Gouvernements successifs notre douleur n’a rien à voir avec celle des Pupilles reconnus par les décrets nommés ci-dessus !!!!!!!!! Pourquoi, comment peuvent-ils en juger ?????
Un enfant qui a perdu un parent ou n’a plus de parents, mais déclarés « Mort pour la France », se pose des questions concernant la mort de ce parent : Comment est-il mort ? Quelle fut sa douleur ? Pourquoi lui ? Exactement dans quelle circonstance ? Et plus encore…, mais il est reconnu NORMAL et COMME TOUS LES AUTRES ENFANTS par les Gouvernements successifs.
On a aidé les soldats revenus des fronts, mais on a totalement abandonné les familles de ceux qui sont morts pour la Patrie, reconnus morts pour la France.
Durant sa jeunesse cet enfant  était exclu et utilisé par certains groupes car pas de père et aucune protection.
Mais les Gouvernements nous disent que nous avons vécu comme les autres enfants !!!! Et par conséquent nous n’avons rien à réclamer mais  où se trouve l’EGALITE dans cette France que nos parents ont défendue ???  Qu’ont-ils fait de notre constitution : LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE, ils détruisent toutes les valeurs qui ont fait la France. Qu’est devenu le Devoir de Mémoire dont ces personnages usent et abusent sans en connaître le sens.
Actuellement nous sommes presque tous retraités, nous avons fait des propositions pour notre reconnaissance afin de ne pas toucher au budget de l’Etat, une des propositions était de prendre un pourcentage minime sur les gains des gagnants de la Française des Jeux permettant ainsi une petite aide de reconnaissance à tous ces retraités.
Cette proposition a été portée au Gouvernement  qui a demandé à Madame Darrieussecq de prendre contact avec nous, et là …… eh bien toujours la même réponse !!!
Nous sommes rejetés, et nos retraites ont subi de fortes diminutions !!!
Alors OUI notre colère s’élève, durant toute notre vie un parent nous a manqué, nous avons travaillé depuis l’enfance et aucune reconnaissance n’est faite  ….NOUS AVONS ETE COMME TOUS LES AUTRES ENFANTS !!!!! …  QUELLE HONTE DE DIRE CELA !!! QUELLE HONTE DE DEVOIR ENTENDRE CELA !!!!!
EN TANT QUE  PUPILLES DE LA NATION ET ORPHELINS DE GUERRE NOUS DEMANDONS NOTRE RECONNAISSANCE POUR LE TEMPS QU’IL NOUS RESTE ENCORE A VIVRE.
 Claude Dayon