PUPILLE ORPHELIN 23, rue de Bretagne 14000 Caen 06 60 14 53 62 pupille.orphelin@gmail.com

DELEGATION REGIONALE BOURGOGNE -FRANCHE-COMTE

6 rue de Champmaillot 21000 Dijon

Côte-d’or (21) Saône et Loire (71) Nièvre (58) Yonne (89) Jura (39) Doubs (25)Haute Saône (70) Territoire de Belfort ( 90)
 
      Dole le 9 Juillet 2018
à Monsieur le Député PARI Didier
28 rue de Lorraine 21200 Beaune
 
Monsieur Le Député
Les Orphelins de Guerre, Pupilles de la Nation ont été très honorés et très touchés d’avoir été invités à l’Elysée par le chef de l’Etat.
En nous accueillant le Président de la République, chef des Armées a prononcé des paroles qui nous sont allées droit au cœur.
Le Président a reconnu :
Notre douleur,«Etre pupille de la nation n’efface ni le deuil, ni la douleur ».
Notre condition particulière de victime « j’arbore avec beaucoup de fierté ce bleuet symbole de la solidarité de la nation avec ses pupilles ».
Notre douloureux passé sans notre parent, parfois les deux, Morts pour la France « je veux rendre hommage à ceux qui sont morts, à ceux dont vous avez les noms gravés au coeur ».
Pour nous orphelins, ces paroles ont raisonné à l’unisson avec celles de Georges Clemenceau à ses poilus « Ils ont des droits sur nous. Ils veulent qu’aucune de nos pensées ne se détourne d’eux, qu’aucun de nos actes ne leur soit étranger. Nous leur devons tout, sans aucune réserve. La France a une dette envers ses pupilles, c’est une cause sacrée. »
Une partie de ces enfants des « Morts pour la France » ont obtenu une reconnaissance. Nous avons pensé que pour respecter le statut unique égalitaire sans discrimination entre les orphelins de guerre  nous devions proposer une reconnaissance de la nation étendue à tous qui n’amputerait pas les fonds publics.
Cette proposition nommée « le FONDS de SOLIDARITE du TIGRE », le tigre étant Georges Clemenceau, a été présentée à Monsieur le Président de la République. Elle a retenu toute son attention.
Le Président a demandé à Madame DARRIEUSSECQ, secrétaire d’état auprès de la Ministre des Armées et de la défense de nous rencontrer pour travailler sur la proposition.
Ce fonds de solidarité que nous proposons serait alimenté par un prélèvement sur les gains distribués par la Française des Jeux qui se doit de garder l’esprit de son ancêtre, fondatrice de « La Dette ».
Ce prélèvement n’aurait aucun impact sur le budget de l’Etat .
Dans l’attente de vous rencontrer, afin de vous présenter et de défendre la pertinence de notre projet, et vous parler de notre rôle de passeur de mémoire,
Veuillez agréer Monsieur le Député l’expression de ma haute considération
 
 
Anne CHALONS
OFFICIER DE LA LÉGION D’HONNEUR
Présidente de la Délégation Régionale
3 B rue Marcel AYME 39100 DOLE
 
 
 
 
PJ : Notre Proposition