PUPILLE ORPHELIN 23, rue de Bretagne 14000 Caen 06 60 14 53 62 pupille.orphelin@gmail.com


C’était le 21 juin 1943. La maison du docteur Frédéric Dugoujon à Caluire, a été le théâtre du tragique épisode qui devait jeter Jean Moulin dans les griffes de Klaus Barbie. Le 21 juin 1943, Jean-Moulin mais aussi Raymond Aubrac, quatre autres résistants et leur hôte étaient arrêtés dans la maison du docteur. Tous y tenaient une réunion visant à la réorganisation de la Résistance, après l’arrestation du général Charles Delestraint, chef de l’armée secrète, emprisonné à Paris.
Ce 21 juin 2018, 75 ans plus tard, la secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées, Geneviève Darrieussecq était en visite à Lyon et à Caluire-et-Cuire pour assister aux commémorations anniversaire. D’abord à l’école publique Aveyron à la Croix-Rousse, où la secrétaire d’État a mis ses pas dans ceux de Jean-Moulin. Elle est arrivée à Caluire par le bus 33, autrefois le trolleybus 33, puis a rejoint à pied la maison du docteur Dugoujon, aujourd’hui Mémorial Jean-Moulin, et lieu de l’arrestation.
La journée s’est terminée par une cérémonie au mémorial national de la prison de Montluc.