PUPILLE ORPHELIN 23, rue de Bretagne 14000 Caen 06 60 14 53 62 pupille.orphelin@gmail.com

Suite à la réponse de Madame Geneviève DARRIEUSSECQ secrétaire d’état des anciens combattants auprès de Madame Florence PARLY ministre des armées, 2 Pupilles de la Nation, Orphelines de Guerre, s’insurgent
 
Madame la Secrétaire d’Etat,
Suite aux réponses faites, par votre Cabinet,  à tous les élus (Députés ou Sénateurs) concernant la reconnaissance par la Nation, des Pupilles-Orphelins de Guerre de tous conflits, dont les parents sont reconnus « Mort pour la France », il nous est intolérable de constater le refus systématique  du Gouvernement se rapportant à l’indemnisation demandée.
Sommes-nous tous égaux, pupilles de la Nation, orphelins de guerre à l’orée de nos vieux jours?
Jugez-en!!
Nous avons, les pupilles de la seconde guerre mondiale, 82 ans de moyenne d’âge.
On nous dit que l’ONAC VG était là jusqu’à nos 21 ans! Pour une bourse d’études éventuellement, quelques aides financières? Nous en avons perdu le souvenir, c’est bien normal vu notre âge!!!!! Ce que nous savons c’est que bon nombre d’entre nous ont dû aider leur Mère à faire vivre le foyer, l’aider à élever frères et sœurs, une maigre pension de veuve de guerre ne suffisait pas!!!!! Beaucoup d’entre nous ont travaillé dès l’âge de 14 ans (plus d’aides financières puisque nous étions déclarés comme travailleurs)
D’autres parmi nous ont repris les activités du Père, maigre profit, pouvions nous tous faire des études, abandonner la Mère à son sort, quitter le milieu rural, vaille que vaille nous avons tracé notre route, rien dit, enfoui nos souffrances, fondé une famille!
Et aujourd’hui parce que nos Pères ne sont pas morts au bon moment, au bon endroit, mais tous ont payé de leur vie « la LIBERTE » de la France.
Dans notre jeunesse nous avons souvent été montrés du doigt parce que nous n’avions pas de Père, nous avions des Tuteurs qui bien souvent se servaient avant nous, nos Mères n’avaient pas de compte bancaire et se trouvaient souvent rejetées parce que, femmes seules, elles pouvaient perturber l’entente d’un couple …
Vous reconnaissez les Pupilles des attentats, mais vous NOUS mettez à l’écart, POURQUOI ???
Parce que nos parents n’ont pas soufferts la barbarie « nazie » mais la guerre en elle-même est une BARBARIE.
Beaucoup de nos parents ont aidé les familles juives, les ont prévenues mais certaines d’entre elles n’ont pas voulu croire leurs paroles (est-ce notre faute ???).
Il ne faut pas oublier que l’Humanisme est dans nos gènes.
POUR CELA, nous ne voulons plus faire appel à la reconnaissance, par des projets de loi, à la solde des français, nous vous avons soumis, il y a quelques temps,  un projet dépendant de la Française des Jeux, intitulé : « FONDS DE SOLIDARITE DU TIGRE » faisant référence à Georges Clemenceau créateur avec Léon Bourgeois de la loi du 27 juillet 1917, instaurant les « Pupilles de la Nation ».
Le Président de la République a accordé à Monsieur Stéphane BERN la création d’une loterie pour venir en aide à la rénovation des Monuments Historiques !!!!
Et nous « PUPILLES DE LA NATION » … aucune importance…. Nos parents sont morts pour la survie de la France, mais effectivement nous ne faisons pas partie des « monuments historiques » donc nous pouvons périr tranquillement dans notre coin …
Nous sommes des Pupilles de la Nation, Orphelins de Guerre ou du Devoir, “Accidentés de la vie, Patriotes et Solidaires”, mais en colère, car tous les Gouvernements antérieurs ont considéré notre vie comme étant :
– une malchance…
– une cruauté du hasard…
– une glorieuse malchance des armes…
sans aucune considération pour notre souffrance, notre solitude, notre détresse et notre lutte pour affronter
SEULS la vie…
Que dire aux jeunes « Pupilles de la Nation, Orphelins de Guerre ou du Devoir » ….. Qu’eux aussi seront abandonnés par la Nation dès leur majorité… que s’ils ne trouvent pas de travail décent durant leur vie, leur vieillesse… ils la passeront dans la rue !!! Car démunis de tout ? (les époques changent si vite….).
Madame la Secrétaire d’Etat, pensez-vous qu’avec nos retraites il nous est possible de payer un hébergement en établissement spécialise (EPHAD) lorsque nos forces nous abandonnerons, entendez bien 1800 à 2000 euros, c’est le prix restant à notre charge après déduction des aides légales (APA, APL)? Alors que beaucoup vivent parfois à deux avec un revenu médian de 1200 euros à 1300 euros?
Ce serait notre petite propriété, notre petit bout de terre, qui seraient hypothéqués ????? Parce que nous devrions avoir recours à l’aide sociale légale?
Là on ne parle plus de l’aide de l’ONAC VG, ah si pour un colis en fin d’année lorsque les lits de ces établissements ont le label et grâce au Bleuet de France!!!
Les Invalides à Paris?? Il faudra en créer des places puisque l’on nous dit si nombreux!
Entendez nous chers camarades qui avaient pu bénéficier d’une réparation matérielle, aidez nous, rejoignez nous! SOLIDARITE!
Et vous chers jeunes pupilles qui rejoignez nos rangs, nous vous souhaitons un avenir meilleur, une situation prospère, ce qui n’empêchera pas votre souffrance, mais ne pensez pas que l’Etat qui vous dit ses enfants aujourd’hui vous accompagnera longtemps!!!
C’est aussi pour vous que nous voulons le “Fonds de Solidarité du Tigre”!
La DETTE, l’Etat nous la doit, vous la doit!
C’est aussi cela l’EGALITE!
Claude DAYON – Christiane DORMOIS