Le combat judiciaire des orphelins des «malgré-nous»

RÉCIT – Soixante-quinze ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale, les descendants d’Alsaciens et de Mosellans incorporés de force dans la Wehrmacht et tués au front veulent obtenir de l’Allemagne la reconnaissance d’un «crime contre l’humanité». Un pan ignoré de l’histoire européenne. Par Yolande Baldeweck Publié le 27 décembre 2019 à 19:13, mis à jour…